Air France : des perturbations ce week-end

  • A
  • A
Air France : des perturbations ce week-end
Le conflit social entrera dans une nouvelle phase jeudi soir, dès 22 h.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le chassé-croisé du 29/07 au 01/08 devrait connaître des retards, à cause de mouvements de grève.

Air France a indiqué jeudi que tous les vols sont maintenus vendredi, mais que "quelques perturbations" sont toutefois à prévoir jusqu'à lundi. Si le conflit avec les hôtesses et les stewards a, lui, été désamorcé, trois conflits sociaux devraient tout de même avoir lieu à Air France pendant le chassé-croisé.

Durcissement de la grève des mécaniciens dès jeudi soir. Une partie des 4.000 mécaniciens d'Air France menace d'intensifier le mouvement de grève commencé le 13 juin. La grève d’une partie des 4.000 mécaniciens s’enlise après sept semaines de débrayage partiel, devant le refus de la direction d'augmenter les salaires entre 300 et 600 euros. Le mouvement se concentre sur Roissy, mais touche également Orly et une partie de l’aéroport de Toulouse.

Du 29 juillet au 1er août, la grève débutera pour trois syndicats minoritaires de pilotes (Spaf, Alter, R'Way), représentant au total 30% des votes. Ils protestent contre les modalités du projet de bases en province, qui doit permettre à Air France de proposer des tarifs censés concurrencer les "low cost" sur certaines destinations.

Du 5 au 8 août,le premier syndicat de pilotes (SNPL) a annoncé jeudi soir la levée jeudi son préavis de grève du 5 au 8 août sur la réforme de la caisse de retraite complémentaire des pilotes. L'appel à la grève concernait les 7.000 pilotes des compagnies françaises, dont ceux d'Air France.

Déjà 15 à 20 retards par jour

Avant même la participation des pilotes et le durcissement de l'action des mécaniciens, prévu ce soir à 22 h, ces derniers occasionnent déjà "15 à 20 retards par jour sur les moyens et longs-courriers", explique la direction d’Air France. Elle évoque également le report régulier de certains départs du soir au lendemain matin.

En attendant la fin de l’ultimatum jeudi soir, les mécaniciens mettent la pression sur Air France en évoquant des problèmes de sécurité. Selon eux, les cadres appelés par la direction sur la base du volontariat pour remplacer les grévistes ne possèdent pas tous les qualifications requises. Air France dément formellement.

Devant le caractère imprévisible du mouvement, la compagnie conseille aux passagers de consulter systématiquement AirFrance.fr avant de se rendre à l’aéroport.