Air France : 5.122 postes supprimés

  • A
  • A
Air France : 5.122 postes supprimés
Air France prévoit une baisse des effectifs de 5.120 personnes d'ici décembre 2013.@ MAXPPP
Partagez sur :

La compagnie aérienne a dévoilé jeudi un plan d'économie prévu jusqu'en décembre 2013.

L’annonce d’Air France était attendue depuis des mois. La compagnie aérienne a fait savoir jeudi qu'elle prévoyait une baisse des effectifs  de 5.122 personnes d'ici décembre 2013, sur un total de 49.300 salariés sous contrat français. Sans licencier.

Pas de recours aux départs contraints

Le nombre de départs naturels non remplacés sur la période est estimé à 1.710 et les sureffectifs, qui touchent l'ensemble des catégories de personnels,  à 3.410, a précisé Air France dans un communiqué la compagnie aérienne. "Si les nouveaux accords sont signés, les modalités de traitement des sureffectifs excluront le recours à des départs contraints d'ici fin 2013", estime Air France.

Les "mesures d'accompagnement" mises en oeuvre en 2012 et 2013 pourront inclure une incitation au départ anticipé en retraite dans le cadre d'un plan de départs volontaires, une incitation au départ volontaire, des incitations "ciblées" au temps partiel et des mesures de partage du temps de travail pour les personnels navigants commerciaux et techniques.

Une évaluation sera faite en 2014

"Une évaluation de l'état d'avancement du plan sera conduite au second semestre 2013. Si son déroulement est conforme aux objectifs, le recours à des départs contraints sera également évité en 2014."

Ces mesures s'inscrivent dans le plan de transformation sur trois ans (2012-2014) que le groupe Air France-KLM a lancé en janvier et qui est destiné à restaurer sa rentabilité et à réduire son endettement net de deux milliards d'euros.

Air France dans un situation difficile

L'envolée des prix du carburant et la concurrence féroce des compagnies à bas coût ont placé le groupe Air France/KLM dans une situation difficile, avec des pertes de plus de 800 millions d'euros en 2011 et une lourde dette. "Il faut jouer sur les coûts sur lesquels il y une possibilité d'action", explique l'expert aéronautique Pierre Condon au micro d'Europe 1, "et l'un de ces coûts est le personnel".

"Il devient très urgent de redresser la situation financière de la compagnie", a expliqué Alexandre de Juniac, le patron d'Air France, sur Europe 1. "Tous les départs de la compagnie se feront volontaires et accompagnés", a-t-il précisé. Avec un objectif : "renouer avec la croissance et redevenir un objet de fierté non seulement pour tous les salariés mais aussi pour tous les Français qui nous font l'honneur de prendre nos avions".