Âge de départ en retraite des fonctionnaires : l'écart avec le privé se réduit

  • A
  • A
Âge de départ en retraite des fonctionnaires : l'écart avec le privé se réduit
Partagez sur :

Selon un document annexe au projet de loi de finances 2017, cette tendance a été renforcée par les réformes de 2003 et 2010.

L'écart entre l'âge de départ en retraite des fonctionnaires et celui des salariés du secteur privé a tendance à se réduire, selon un document de Bercy annexé au projet de loi de finances pour 2017. Proche de 60 ans, l'âge de départ d'un fonctionnaire (toutes fonctions publiques, hors militaires) est en moyenne inférieur d'environ un an et huit mois à celui des salariés du secteur privé en 2015, selon ce document.

Les réformes de 2003 et 2010. Cet écart a tendance à se réduire depuis 1990, compte tenu de la baisse relative des catégories actives (fonctionnaires présents sur le terrain tels que policiers, gardiens de prison etc, qui peuvent partir plus tôt) et des effets des réformes de 2003 et 2010. En excluant la fonction publique hospitalière où la proportion de catégories actives est importante, l'âge moyen de départ était de 61 ans et 1 mois en 2015.

En ce qui concerne la seule fonction publique d'État (hors militaires, catégories actives et sédentaires confondues), l'âge moyen de départ en retraite était de 60 ans et 10 mois en 2015 (comme en 2014 mais trois mois de plus qu'en 2013), comparé à 62 ans et 5 mois pour les salariés du privé. En 1990, l'âge moyen de départ était de 57 ans et 5 mois pour les premiers, comparé à 62 ans pour les seconds.

Calcul des pensions. La pension moyenne des nouveaux retraités (fonctionnaires civils de l'État) était de 2.126 euros bruts par mois en 2015, comparé à 2.035 en 2010 et 1.765 euros en 2000. En euros constants cependant, Bercy a calculé que la pension de 2000 représenterait aujourd'hui 2.208 euros, montant supérieur à celui qui est effectivement touché.

3,7 millions de retraités de la fonction publique. En 2015, quatrième année de nombre de départs faibles en conséquence de la réforme des retraites de 2010, 116.000 fonctionnaires ont touché leur première pension de droit direct, portant le nombre total de retraités des trois fonctions publiques (État, hospitalière, territoriale) à 3,7 millions, dont 2,4 millions de pensionnés de la fonction publique d'État.