Afflelou interdit les BlackBerry dans son groupe

  • A
  • A
Afflelou interdit les BlackBerry dans son groupe
Partagez sur :

INFO E1 - L'opticien redoute les failles de sécurité de ces téléphones intelligents et les dérives pour ses salariés.

Est-il fou Alain Afflelou ? Alors que les BlackBerry ne cessent de gagner du terrain dans le milieu de l’entreprise, l’opticien a décidé d’aller à contre-courant et de bannir les "téléphones intelligents" qu’il avait introduits dans son groupe il y a un an. Un ordre a été donné en ce sens au directeur des services informatiques.

En échange de leur BlackBerry, les salariés vont recevoir un ordinateur portable. Ils pourront l’utiliser pour communiquer mais tous les messages seront effacés en fin de journée.

Principale crainte d’Alain Afflelou : la sécurité. Les "téléphones intelligents", c’est "danger public", a-t-il assuré sur Europe 1. "Vous allez sur internet, vous payez 50 euros et vous avez les textos de qui vous voulez, au bout du monde. On n’a plus de dossiers, on n’a plus de courriers et tout est dans les ordinateurs", a expliqué l’opticien.

Les spécialistes de la santé au travail pointent eux aussi les dangers des BlackBerry : manque de dialogue, stress ou encore addiction. Puisque tout peut se faire par téléphone interposé, certains salariés ne s’accordent plus ces moments de pause indispensables qui consistent à aller voir un collègue pour discuter directement avec lui ou à se lever de son bureau pour apporter un document. "Si on regarde au niveau du fonctionnement cérébral, on s’aperçoit qu’il va de plus en plus vite. Or le cerveau n’a pas été construit pour ce rythme là", s’inquiète Bernard Salengro, médecin du travail.

D’autres managers pourraient également en venir à appliquer la décision radicale d’Alain Afflelou. Certains ont déjà commencé à interdire les BlackBerry pendant les réunions. Pour que les salariés puissent simplement rester concentrés.