Affaire des réunions espionnées : Valeo porte plainte

  • A
  • A
Affaire des réunions espionnées : Valeo porte plainte
Partagez sur :

Le conseil d'administration de Valeo a annoncé lundi son intention de porter plainte contre X. En cause : la découverte d’enregistrements clandestins de certaines réunions de l’équipementier automobile.

La presse avait révélé fin avril une affaire d’"écoutes" au sein du groupe Valeo. Le conseil d’administration de l’équipementier automobile a annoncé lundi son intention de porter plainte contre X, après avoir mené une enquête interne. Certaines réunions d’administrateurs de Valeo, organisées au siège social du groupe à Paris, auraient en fait été enregistrées de façon clandestine.

Au cœur de cette affaire : Thierry Morin, l'ex-PDG de Valeo. Selon les informations révélées par la radio RTL, c’est lui qui aurait demandé, au début de l’année, la mise en place d’un système de micros alors qu’il était sur le point d’être licencié et qu’il n’était plus invité à participer aux réunions. Thierry Morin aurait reconnu ces "écoutes", destinées selon lui à "mieux retranscrire les débats".

Dans le communiqué publié lundi, le conseil d’administration de Valeo conseille aussi aux actionnaires de rejeter les conditions de départ de Thierry Morin, marquées notamment par un parachute doré de plus de 3 millions d’euros qui avait fait la une de l’actualité en plein débat sur la rémunération des grands patrons. Si les actionnaires disaient ainsi "non", Thierry Morin pourrait être contraint de rembourser sa prime de départ.