Aérien : le préavis de grève de jeudi levé

  • A
  • A
Aérien : le préavis de grève de jeudi levé
50 % des vols seront annulés dans les principaux aéroports français.@ Maxppp
Partagez sur :

Un quart des vols a été annulé mardi. Le mouvement se poursuit mercredi. Avant une grève à la SNCF.

C'est une semaine difficile pour les voyageurs français. Depuis mardi, les contrôleurs aériens observent deux jours de grève pour dénoncer un projet européen de "ciel unique". Un mouvement qui n'est pas sans conséquences pour les passagers, puisque la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) prévoit de fortes perturbations dans les aéroports. Mardi, 25% environ des vols ont été annulés et la situation devrait être la même mercredi. En réaction, le ministre des Transports Frédéric Cuvillier a indiqué mardi qu'il avait demandé à la Commission européenne, en accord avec Berlin, de repousser ce projet de libéralisation du contrôle aérien. Un geste qui a apaisé les contrôleurs aériens : ils ont levé leur préavis pour le troisième jour de grève prévu jeudi. Europe1.fr fait le point sur cette mobilisation.

Quels sont les aéroports concernés ? Huit aéroports connaissent des perturbations : ceux de Roissy-Charles de Gaulle, Orly, Beauvais, Lyon, Nice, Marseille, Toulouse et Bordeaux. Dans ces aéroports, la DGAC a demandé aux compagnies aériennes de réduire de moitié leur nombre de vols mercredi. Elle prévoit néanmoins un "retour à la normale" jeudi. D'autres sites sont également touchés, comme ceux de Tarbes, Montpellier et Perpignan qui ont été fermés mardi, selon la DGAC.

06.07_aéroports vacances 930x300.jpg

© MAXPPP

Comment savoir si votre vol est annulé ? Pour savoir si un vol est maintenu ou non, la meilleure solution reste de se rendre sur le site Internet de sa compagnie aérienne. Ce sont en effet les transporteurs qui décident des liaisons qu'ils préfèrent maintenir. Air France, par exemple, prévoit de maintenir ses vols long-courrier au départ et à destination de Paris, et a plutôt choisi de réduire le nombre de ses vols court et moyen-courrier. La compagnie dispose d'une page Internet qui permet de savoir si son vol est annulé, accessible ici.

Le low-cost également touché. Les compagnies low-cost n'échapperont pas elles non-plus à la réduction forcée de leur trafic. Ryanair et Easyjet ont déjà sélectionné les vols qui seront maintenus et ceux qui seront annulés. La liste des liaisons suspendues par  Ryanair est disponible ici, celle d'Easyjet ici.

Voici les pages d'information des principales compagnies aériennes:

Air France

American Airlines

Delta Airlines

Lufthansa

British Airways (en anglais)

United Airlines

Cathay Pacific

Le projet contesté remis à plus tard ? Le ministre des Transports Frédéric Cuvillier a indiqué mardi qu'il avait demandé à la Commission européenne, en accord avec Berlin, de reporter à plus tard son projet de libéralisation du contrôle aérien, qui a provoqué le mouvement de grève des aiguilleurs du ciel. "Il y a un projet de la Commission de séparation des fonctions de régulation et de contrôle (...) qui est de nature à remettre en cause ce qui fait notre particularisme et notre efficacité, et qui est vivement contesté par les syndicats", a-t-il martelé sur RTL. "La France ne soutient pas cette nouvelle initiative de la Commission européenne", a-t-il ensuite réitéré dans un communiqué.

Le projet de la Commission européenne conduit à éclater les fonctions qui sont assurées en France par la Direction générale de l'aviation civile (fonctions de régulation, de surveillance et de prestations de service navigation aérienne) et à mettre en concurrence les fonctions support du contrôle aérien. Le ministre souligne que l'aviation civile est seulement en train d'appliquer un règlement européen datant de 2009 créant un ciel unique et une coordination entre les différents services d'aviation civile "qui n'a pas encore porté tous ses fruits en terme d'efficacité du système pour les usagers". Il a dénoncé sur RTL un excès de réglementations européennes dans ce secteur.

La SNCF s'en mêle. Comme si la situation n'était pas déjà assez complexe pour les voyageurs, ils ne doivent pas s'attendre non plus à se rabattre sur les trains. Les syndicats de la SNCF appellent en effet à la grève de mercredi soir à vendredi matin, pour protester contre la réforme du système ferroviaire, qui doit préparer l'entreprise à l'ouverture du marché français à la concurrence. La SNCF a indiqué mardi s'attendre jeudi à la circulation de 4 trains sur 10 en moyenne sur les lignes TGV et TER

Les TGV Sud-Est et province-province seront les plus affectées avec 1 train sur 3 en moyenne, selon un communiqué. Pour le TGV Nord, la prévision est de 4 trains sur 10 et de respectivement 1 train sur 2 et 2 trains sur 3 pour les lignes Atlantique et Est. Sur les "Intercités", la prévision est de 3 trains sur 10. Au niveau régional, la SNCF prévoit "plus de 4 services TER sur 10". En Ile-de-France, le trafic sera également très perturbé sur les lignes B et D du RER avec 1 train sur 3 et les interconnexions nord-sud ne seront pas assurées Gare du Nord et Gare de Lyon.  Pour les RER C et E, 1 train sur 2 devrait rouler en moyenne et le service sera "proche de la normale" sur le RER A. A l'international, le trafic sera en revanche normal sur les lignes Eurostar (Londres), Thalys (Bruxelles, Amsterdam) et Alléo (Allemagne). Des perturbations sont cependant annoncées en direction de la Suisse (1 sur 2) et de l'Italie (1 sur 3).