Accord validé pour aider la maison-mère de William Saurin

  • A
  • A
Accord validé pour aider la maison-mère de William Saurin
L'accord trouvé entre trois parties pourrait permettre à William Saurin de continuer à exister.@ AFP
Partagez sur :

L'accord entre Agripole, propriétaire entre autres de William Saurin, ses banques et l'Etat a été validé par la justice, a annoncé le gouvernement vendredi.

Vers une sortie de crise pour William Saurin et Madrange ? Christophe Sirugue, secrétaire d'État à l'Industrie, a annoncé vendredi la conclusion d'un accord entre trois parties : d'un côté, Agripole - Financière Turenne-Lafayette, propriétaire des marques William Saurin, Garbit et Madrange, les banques d'Agripole et enfin l'Etat. L'objectif est d'assurer au groupe les moyens de poursuivre son activité.

Apport de 66 millions d'euros. L'accord, qui repose sur un apport de 66 millions d'euros de liquidités sous forme de prêt et le gel de l'ensemble des échéances des dettes financières du groupe pendant un an, a été homologué par un jugement du Tribunal de commerce de Paris en date du 18 janvier, précise un communiqué de Bercy.

Comptes maquillés. Le gouvernement avait annoncé en décembre que des audits étaient en cours après la découverte de pratiques de "présentation trompeuse des comptes" du groupe agroalimentaire, qui emploie 3.000 personnes et 1.500 intérimaires et prestataires. Christophe Sirugue a précisé que l'Etat français contribuait à l'accord à hauteur de 13 millions d'euros, tandis que le solde, mobilisé dès décembre par l'État, sera apporté finalement par les banques historiques du groupe Agripole.