Accord financier Etat-collectivités pour la construction du canal Seine-Nord

  • A
  • A
Accord financier Etat-collectivités pour la construction du canal Seine-Nord
(Photo d'illustration.)@ AFP
Partagez sur :

Ce projet de 4,5 milliards d'euros avait été jusqu'ici sans cesse repoussé.

L'Etat, les régions Hauts-de-France et Ile-de-France et les départements intéressés sont parvenus lundi à "un accord sur un projet de protocole financier" pour la réalisation du canal Seine-Nord. Ce projet de 4,5 milliards d'euros avait été jusqu'ici sans cesse repoussé.

Cet accord a été rendu possible "grâce notamment à un effort supplémentaire de la région Hauts-de-France" dirigée par Xavier Bertrand (LR), selon un communiqué du secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies. Cet effort, a-t-on précisé dans l'entourage de Xavier Bertrand, représente "50 millions d'euros" s'ajoutant à une participation déjà prévue de 302,65 millions d'euros. L'Union européenne doit apporter 1,8 milliard.

Objectif : faire baisser les émissions de gaz carbonique. Longue de 107 kilomètres, située entre Compiègne et le canal Dunkerque-Escaut, la nouvelle infrastructure empruntera en partie le tracé actuel du canal du Nord, dont les voies, actuellement de 14 à 17 mètres de large, devront être élargies à 54 mètres. Six écluses et 61 ponts routiers et ferroviaires devront être construits.

Le nouveau canal permettra ainsi le transport de chargements qui atteindront, par convoi, jusqu'à 4.400 tonnes, soit un équivalent de près de 180 poids-lourds. Le report de trafic de la route à l'eau doit faire baisser les émissions de gaz carbonique et décongestionner les autoroutes régionales. Les écologistes d'EELV contestent toutefois l'intérêt du projet.