Accord en vue sur une limitation des bonus au G20

  • A
  • A
Accord en vue sur une limitation des bonus au G20
Partagez sur :

Les 20 chefs d'Etat et de gouvernement se sont également mis d'accord pour garder en place les plans de relance.

Les pays du G20 semblaient proches d'un accord vendredi sur l'encadrement et la limitation des bonus des opérateurs de marché et demanderont aux banques d'immobiliser plus de capitaux sur leurs activités les plus risquées.

De source proche de la délégation française, on faisait état jeudi soir de progrès réalisés sur la voie d'un tel accord même si on concédait que la question d'un plafonnement des bonus, réclamé par la France et l'Allemagne, faisait encore débat. "On sent que les choses sont en train de bouger. Notre sentiment est qu'il va y avoir un accord proche de ce que nous souhaitons," a déclaré cette source.

"Le plafonnement est le sujet le plus difficile mais nous avons bon espoir de faire admettre l'idée qu'il peut y avoir des limites posées par un superviseur au volume des bonus en pourcentage des revenus des banques pour les encourager à augmenter la détention de capital" liée aux activités de marché, a-t-elle ajouté.

Un projet de communiqué final circulant tôt vendredi matin évoquait ainsi la possibilité d'une limitation des rémunérations variables à un pourcentage des revenus d'une banque quand elles sont jugées incompatibles avec un niveau de capital solide. Il reprenait aussi la proposition du Conseil de stabilité financière, inspirée par la France, de lier les bonus à une performance économique dans le temps, ce qui reviendrait, en cas de versement étalé de ceux-ci, à l'annulation d'une partie de ceux-ci en cas de pertes.

Le ministre allemand des Finances Peer Steinbrück a estimé qu'il y n'y avait jamais eu de résultats aussi concrets sur cette question sensible.

> Un système de bonus-malus "est sur la table"

> Le G20 décide un rééquilibrage des droits de vote au FMI

> BLOG USA - Les bonus de Pittsburgh