A Lille, les moules n'attendent plus que les chineurs

  • A
  • A
A Lille, les moules n'attendent plus que les chineurs
Partagez sur :

Deux millions de touristes sont attendus ce week-end à la traditionnelle braderie nordiste.

Lille accueille samedi et dimanche sa grande braderie annuelle. Environ deux millions de chineurs déambuleront dans les rues du centre-ville, en quête d'un vieux moulin à café ou du mange-disques orange de leur enfance... Les bonnes affaires débuteront officiellement samedi à 14h00, après le semi-marathon traditionnel, histoire de perdre quelques calories avant la ruée sur les moules-frites. Les brocanteurs remporteront leurs invendus le lendemain à 23h00.

Parmi les chineurs, Martine Aubry, à la recherche d'une table de nuit :

















10.000 bradeurs seront répartis sur 100 km de trottoirs pour leur permettre de trouver la perle rare. "Le nombre de brocanteurs inscrits n'a jamais été aussi important", indique Jacques Richir, adjoint au maire délégué à l'animation de la ville. Il voit la braderie comme une "bonne occasion de vider les greniers et de se vider la tête pour pas cher".

Et les chineurs videront aussi des coquilles de moules, dont chaque restaurant fera un énorme tas devant sa porte. Plus de 440 personnes sont ensuite chargées du nettoyage de ces quelque 400 tonnes de déchets...

Les rumeurs d'annulation pour cause de grippe H1N1 répandues sur internet ne semblent pas avoir freiné l'enthousiasme des habitués, dont certains ont déjà établi leur camp de base sur les bords du canal de la Deûle, plusieurs jours avant l'événement. Jacques Richir, également médecin, voit dans la braderie un "excellent vaccin anti-stress", alors que les responsables des secours relèvent qu'il s'agit d'une "manifestation de plein air, il n'y a pas plus sûr".

Europe 1 se déplace à Lille ce week-end. L'émission "Le temps de le dire" de Pierre-Louis Basse sera en direct de la librairie Le Furet du Nord, samedi et dimanche de 12h à 13h.