91.700 emplois salariés (+0,5%) créés dans le secteur privé au deuxième trimestre

  • A
  • A
91.700 emplois salariés (+0,5%) créés dans le secteur privé au deuxième trimestre
Le secteur tertiaire marchand (dont le transport fait partie) a créé 52.300 emplois supplémentaires@ JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Partagez sur :

Le secteur tertiaire marchand et l'emploi temporaire ont vu leurs effectifs croître tout comme les services marchands et l'intérim qui dépasse pour la première fois la barre des 700.000 salariés.

Le secteur privé a enregistré un onzième trimestre consécutif de créations nettes d'emplois salariés, avec 91.700 nouveaux postes (+0,5%) au deuxième trimestre, essentiellement grâce au dynamisme des services et de l'intérim, selon une estimation provisoire de l'Insee publiée vendredi.

19,2 millions de postes dans le secteur privé. Sur un an, le secteur privé a créé 291.900 emplois salariés (+1,5%), pour atteindre de 19,2 millions de postes. Les chiffres du deuxième trimestre - progressions trimestrielle et annuelle, effectifs cumulés - atteignent tous des records depuis fin 2011, quand l'indicateur a commencé à être mesuré sous ce format.

Bons résultats pour les secteurs tertiaires marchands et l'emploi temporaire. De janvier à mars, le secteur tertiaire marchand (+52.300, +0,5%) et l'emploi temporaire (+27.700, +4,1%) ont vu leurs effectifs croître. Les services marchands, principale locomotive de l'emploi privé, sont en progression quasi constante depuis fin 2013. Quant à l'intérim, il dépasse pour la première fois la barre des 700.000 salariés, s'établissant précisément à 709.200. Les services non marchands (+6.100, +0,2%) et l'agriculture (+900, +0,3%) ont également créé des postes, mais dans une moindre mesure.

Stabilisation de l'emploi dans l'industrie. Pour le deuxième trimestre consécutif, les effectifs de la construction sont aussi bien orientés (+5.400, +0,4%). Il s'agit d'une timide éclaircie après huit années, entre fin 2008 et fin 2016, où les chantiers ont perdu plus de 200.000 postes. Légère accalmie également dans l'industrie, où l'emploi s'est quasi stabilisé (-600, -0,0%). Les usines ont perdu près d'un million de postes depuis début 2001, de manière continue.

Une tendance à la progression. Les tendances des principaux secteurs sont identiques sur l'année, avec une forte progression de l'emploi tertiaire marchand (+163.800, +1,5%) et de l'intérim (+106.000, +17,6%), une petite hausse dans la construction (+9.100, +0,7%) et dans les services non marchands (+21.100, +0,8%), et une baisse dans l'industrie (-12.200, -0,4%). L'agriculture, qui ne représente que 1,5% de l'emploi salarié privé, a vu ses effectifs augmenter de 4.200 personnes sur l'année (+1,4%).