90% des Français soutiennent la grève du lait

  • A
  • A
90% des Français soutiennent la grève du lait
Partagez sur :

Le niveau de soutien aux producteurs laitiers, en grève depuis 15 jours, est le plus élevé enregistré par l’Ifop ces dernières années.

Deux semaines après le début du mouvement, les producteurs de lait semblent avoir gagné un premier combat, celui de l’opinon. La grève du lait est ainsi soutenue par 9 Français sur dix, selon un sondage Ifop à paraître dimanche dans Ouest France.

92% des personnes interrogées répondent "oui" à la question : "vous savez que des éleveurs laitiers font actuellement la grève du lait (...) pour protester contre la baisse de leur revenu. Trouvez-vous ce mouvement plutôt justifié ou tout à fait justifié?". Parmi elles, 57% le considèrent comme "tout à fait justifié". En revanche, 8% des personnes interrogées estiment que ce mouvement est "plutôt pas justifié" ou "pas du tout justifié".

La part des interviewés considérant le mouvement comme "tout à fait justifié" se révèle plus forte parmi les personnes âgées de 35 à 49 ans (62%), les employés (60%) et ouvriers (62%), les sympathisants de gauche (61%). Autre soutien important : les habitants du grand Ouest (60%) où la filière lait pèse d'un poids économique important. Les sympathisants de droite considèrent également à 49% que ce mouvement était "tout à fait justifié".

L'organisme de sondage relève que le niveau de soutien apporté aux éleveurs laitiers "se révèle comme étant le plus élevé de ceux enregistrés par l'Ifop concernant les mouvements de différents corps de métiers au cours des dernières années", mais aussi lors des "deux journées de mobilisation du 29 janvier (75%) et du 19 mars (78%) derniers en faveur de l'emploi et du pouvoir d'achat".

Depuis maintenant quinze jours, les producteurs de lait sont en grève des livraisons de lait pour réclamer une juste rémunération de leur travail.

Le mouvement européena été suspendu jusqu'au 5 octobre date d'uneréunion extraordinairedes ministres européens de l'Agriculture consacrée à la crise du secteur. En France, les organisations ayant appelé à la grève ont prévenu qu'elles relanceraient le mouvement "si aucune décision raisonnable n'était prise" par les ministres.

Ce sondage a été réalisé par téléphone jeudi et vendredi auprès d'un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.