7 milliards d’euros débloqués par l’Etat pour le fret

  • A
  • A
7 milliards d’euros débloqués par l’Etat pour le fret
Partagez sur :

D’ici 2020, cette somme servira à financer la construction et l’aménagement d’infrastructures.

"Il est vital de développer le fret", a déclaré le ministre de l’Ecologie, mercredi lors d'une conférence de presse, en annonçant un plan de 7 milliards d'euros en faveur du fret ferroviaire. L'effort d'investissement sera réparti entre l'Etat, Réseau ferré de France et la SNCF.

Le gouvernement a retenu huit axes de développement, a précisé Jean-Louis Borloo, dont la suppression des goulets d'étranglement ferroviaires dans certaines villes par la création de contournements, le développement du fret à grande vitesse entre les aéroports ou encore la création d'un réseau d'"autoroutes ferroviaires" pour favoriser le transport de camions par le train.

Cette annonce s'inscrit dans le droit fil du Grenelle de l'Environnement, qui prévoit de faire passer la part des transports de marchandises alternatifs à la route de 14 à 25% d'ici 2022. Autre objectif : réduire d'ici 2020 de plus de 2 millions le nombre de trajets de poids lourds sur les routes chaque année.

Il n'a pas été décidé à ce stade si l'Etat aurait recours au grand emprunt national pour financer ces dépenses, a indiqué Jean-Louis Borloo. Elles doivent pour l'instant être inscrites dans le budget.

La SNCF s'apprête, de son côté, à présenter ses projets de réorganisation pour son activité de fret lors de son conseil d'administration les 22 et 23 septembre. Frappé de plein fouet par la crise, le fret SNCF devrait perdre 600 millions d'euros cette année, après un déficit de 340 millions d'euros en 2008.

EDITO -La relance ferroviaire sur la bonne voie