5 milliards d'économies, ça pèse quoi ?

  • A
  • A
5 milliards d'économies, ça pèse quoi ?
@ Philippe Wojazer / Reuters
Partagez sur :

LE CHIFFRE - Jean-Marc Ayrault a annoncé vendredi de nouvelles économies pour 2014.

2013 est à peine entamée que, déjà, tous les ministères ont les yeux tournés vers 2014. Vendredi, le Premier ministre a fait parvenir à tous ses collègues du gouvernement les lettres de cadrage qui indiquent le budget accordé à chacun. Au total, ce sont cinq milliards d'euros qui devront être économisés l'an prochain. Et aucun ministère ne devrait être épargné.

>> A LIRE AUSSI : Bercy doit montrer la voie

• 5 milliards d'euros, ça représente quoi ? Rapportée aux 300 milliards d'euros de crédits inscrits dans le budget, la somme demandée par Jean-Marc Ayrault peut paraître dérisoire. Mais avec 5 milliards d'euros, on peut faire beaucoup de choses : créer 85.000 postes dans l'Education nationale, payer la moitié des Français au RSA ou encore financer toutes les associations sportives pendant dix ans.

Que va-t-on en faire ? Les économies demandées par l'exécutif doivent permettre de mettre en place les mesures de soutien à l'économie voulues par François Hollande. Depuis leur annonce, en effet, le gouvernement a revu à la baisse ses prévisions de croissance. Et donc de recettes fiscales. Les 5 milliards d'euros d'économies serviront donc à payer les emplois aidés (1,5 milliard d'euros pour le contrat de génération et les emplois d'avenir), le crédit d'impôt compétitivité emploi ( 750.000 euros), etc.

Où les trouver ? Pour les ministres, trouver les économies demandées sera difficile. Tous affirment déjà être à la limite basse de ce qu'ils peuvent supporter sans devoir abandonner certaines missions. Alors leur simplifier la tâche, Jean-Marc Ayrault envisagerait un gros coup de rabot sur les niches fiscales. En baissant leur plafond de 5 %, Bercy pourrait mettre la main sur 3,5 milliards d'euros.