HSBC annonce 50.000 suppressions de postes dans le monde

  • A
  • A
HSBC annonce 50.000 suppressions de postes dans le monde
@ FABRICE COFFRINI / AFP
Partagez sur :

SAIGNEE - La banque britannique a annoncé mardi qu'elle allait supprimer quasiment 20% de ses effectifs dans le monde, soit 50.000 postes en incluant la cession de ses activités turques et brésiliennes. 

Un employé sur dix licencié. La banque britannique HSBC a annoncé mardi un vaste plan de restructuration prévoyant la suppression d'environ 10% de ses effectifs, ce qui représente entre 22.000 et 25.000 emplois dans le monde.

Objectif : dématérialiser les transactions. HSBC, première banque d'Europe, entend fermer des succursales, accélérer la dématérialisation de ses transactions et délocaliser des milliers de postes dans des pays à "faible coût/haute qualité" de main d'oeuvre, selon ce plan publié sur son site internet.

Un géant bancaire.Comme le souligne Lemonde.fr, l'internationalisation de la banque lui avait permis jusque là de bien résister à la crise, notamment grâce à son développement florissant en Asie. HSBC a ainsi très bien résisté à la crise bancaire qui a frappé la planète à partir de 2007.

Crise de croissance. Mais la banque britannique souffre depuis quatre ans maintenant de cette politique du gigantisme, la rentabilité de ses activités de banque d'investissement n'étant pas assez élevée. Sans parler des nombreuses affaires dans lesquelles HSBC est impliquée, entre blanchiment d'argent et fraude fiscale. 

Revente en Turquie et au Brésil. A ajouter à ces 25.000 suppressions de poste, la cession des activités de la banque en Turquie et au Brésil, qui comptaient justement parmi les pays où HSBC avait récemment investi sans obtenir de retour. En comptabilisant ces reventes, HSBC pourrait donc supprimer 20% des postes qu'elle offre dans le monde.