25.000 euros pour 101 projets de jeunes

  • A
  • A
25.000 euros pour 101 projets de jeunes
Xavier Niel (g.) et Marc Simoncini (d.) ont présenté mardi soir leur projet d'aide aux jeunes.@ EUROPE 1
Partagez sur :

Xavier Niel, Marc Simoncini et Jacques-Antoine Granjon veulent apporter 25.000 euros aux 101 projets les plus convaincants portés par des moins de 25 ans.

Xavier Niel, président de Free et Marc Simoncini, fondateur du site de rencontres Meetic, ont présenté mardi soir sur Europe 1 leur projet de soutien aux jeunes qui veulent "entreprendre", lancé avec Jacques-Antoine Granjon, le patron de vente-privée.com. Leur promesse : financer 101 équipes de jeunes à hauteur de 25.000 euros pour chaque projet.

Marc Simoncini 930x620

Comment ça marche ? Concrètement, l'appel à candidatures se fait par Internet, sur l'adresse e-mail centunprojets@gmail.com. "Le dossier, c'est quoi ? Un descriptif du projet, et ensuite tout ce qu'on veut y ajouter", explique Marc Simoncini. Des étudiants seront chargés de faire le tri entre les participants, et les 300 retenus auront une minute pour faire bonne impression, lors d'une soirée spéciale le 18 novembre sur la scène du théâtre de Paris.

>> A LIRE AUSSI : Xavier Niel lance "42", une école 2.0

"Une minute, c'est court et c'est long", résume Marc Simoncini. "En 10 secondes, on sait si ca a déjà été fait 100 fois ou si c'est nouveau. Ensuite, on a 30 secondes pour juger de la qualité de l'équipe, voir s'ils savent de quoi ils parlent, s'ils arrivent à s'exprimer, etc. Et après on a 10 secondes pour décider."
Boursier.com - Xavier Niel n'a pas de compte dans un paradis fiscal

"Mettre le pied à l'étrier". Ce "speed-dating" est ouvert à tous les types de projets : "qu'il s'agisse de création d'entreprise, d'un projet humanitaire ou associatif, ce qu'on veut, c'est donner envie aux jeunes de créer leur vie, de se prendre en main. (…) Tous les ans 200.000 mômes sont exclus du système scolaire. Il faut les aider à mettre le pied à l'étrier, sinon ils n'auront aucun moyen d'obtenir ce qu'ils voient à la télé en permanence", martèle Xavier Niel.

Un éco-système d'aide aux jeunes entrepreneurs. En échange de leur apport, les trois amis entendent prendre des parts dans les entreprises financées. Avec un objectif : celui de créer un éco-système d'aide aux jeunes. "Si ça marche et si ça prend, on veut pouvoir le refaire la fois suivante. Si on investit dans une boîte qui fonctionne et qui se vend, on remettra l'argent dans le système pour financer les 101 d'après."