2.000 mds $ par an, le coût de la pollution

  • A
  • A
2.000 mds $ par an, le coût de la pollution
@ REUTERS
Partagez sur :

Des océanographes ont évalué les conséquences économiques à long terme du réchauffement climatique.

Le coût des dégâts subis par les océans du globe du fait des changements climatiques pourrait s'élever à 2.000 milliards de dollars par an à l'horizon 2100 si, d'ici là, les mesures de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) ne sont pas accrues, montre une étude réalisée par des océanographes.

Sans une intervention résolue pour limiter la hausse des émissions de GES, les températures moyennes de la planète risquent d'augmenter de 4° Celsius d'ici la fin du siècle, ce qui va accroître l'acidification des océans, faire monter le niveau des mers, augmenter la pollution des eaux et provoquer des cyclones plus violents. Cela fragilisera un peu plus les récifs coraliens et réduira les ressources halieutiques.

Dans l'étude, titrée "Evaluer les océans", des spécialistes des milieux marins, en tête desquels l'Institut de Stockholm pour l'environnement (SEI), ont analysé les menaces les plus graves qui pèsent sur l'environnement marin et évalué le coût des dommages que risquent de subir les mers du globe.

Selon cette étude, les engrais azotés et autres déchets rejetés dans les mers vont continuer à détruire l'oxygène dans de nouvelles zones des océans, créant ce que l'on appelle des zones mortes par hypoxie (déperdition d'oxygène), ce qui est déjà le cas en plus de 500 endroits dans les océans.