Alexandre Jardin

Alexandre Jardin

Les Citoyens

Alexandre Jardin est candidat à l'élection présidentielle


Sa date et son lieu de naissance. Né le 14 avril 1965 à Neuilly-sur-Seine. Alexandre Jardin a 51 ans.

Ses fonctions actuelles. Écrivain, Alexandre Jardin n’exerce aucune fonction institutionnelle.

Son parti. Il est à l’origine de l’association “Bleu Blanc Zèbre” (BBZ), fondée en 2015. Un mouvement collaboratif et citoyen, dont les adhérents proposent des solutions aux problèmes rencontrés par la société civile dans les domaines de l’emploi, de l’éducation ou encore de l’entreprenariat. Leurs propositions sont soumises, sous forme de “bouquets”, à certains élus locaux. En août 2016, Alexandre Jardin lance sur Facebook la “Maison des Citoyens”, un réseau collaboratif qui veut faire valoir la participation des citoyens à la vie démocratique, et devenu pendant la campagne un mouvement politique sous le nom “Les Citoyens”.

Son parcours. Passé par l’Ecole alsacienne et Sciences Po Paris, Alexandre Jardin publie en 1985, à 20 ans seulement, Bille en tête, salué par le prix du Premier roman. Trois ans plus tard, il décroche, avec Le Zèbre, l’une des récompenses les plus courues de la rentrée littéraire : le prix Fémina. Le roman est également adapté au cinéma par Jean Poiret avec Thierry Lhermitte dans le rôle titre. En 1993, c’est Fanfan qui est porté à l’écran par l’écrivain lui-même, avec Sophie Marceau et Vincent Pérez en tête d'affiche. De quoi assurer une certaine notoriété à Alexandre Jardin, qui s’illustre aussi comme chroniqueur dans l’émission culte de Canal +, Nulle part ailleurs, aux côtés de Philippe Gildas et Antoine de Caunes.

En parallèle de son parcours littéraire, Alexandre Jardin s’engage aussi sur le plan associatif, principalement pour promouvoir la lecture, d’abord avec l’association Lire et faire lire fondée en 1999, puis avec Mille mots, un programme lancé en 2002 et qui vise à élargir le vocabulaire des jeunes en prison. Il s’approche de la politique en 2007, lançant le site “Comment on fait” qui, dans la veine collaborative, invite les citoyens à soumettre des propositions au futur président de la République. Cette année-là, il vote pour Nicolas Sarkozy, un choix qu’il avoue regretter. Cinq ans plus tard, il dépose un vote blanc dans l’urne après avoir critiqué le programme en matière d'éducation de François Hollande. Fin 2016, le romancier franchit le pas et annonce sa candidature à l’élection présidentielle.

Son résultat à la présidentielle de 2012. Alexandre Jardin n’était pas candidat en 2012.

Sa vie privée. Alexandre Jardin est le petit-fils de Jean Jardin, haut-fonctionnaire et directeur de cabinet de Pierre Laval sous le régime de Vichy, mais qui a aussi entretenu des relations avec certains résistants. En 2011, Alexandre Jardin a évoqué le passé vichyste de son grand-père dans Des gens très bien, s'interrogeant notamment sur le rôle qu’il a pu jouer durant la rafle du Vél’d’Hiv en juillet 1942.

Marié, Alexandre Jardin est le père de cinq enfants, dont trois issus d’une première union.


Comment il s’est déclaré. Alexandre Jardin a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle le 3 décembre 2016 sur franceinfo. Il se présente comme le candidat du mouvement Les Citoyens, réunissant selon lui 1,2 million de personnes via les réseaux sociaux. L'écrivain indique qu’il candidate d’abord pour “redonner du pouvoir aux gens”.

Son slogan. "Redonner aux territoires & aux citoyens le pouvoir d’agir". Un objectif affiché en tête du site Les Citoyens.

Son enjeu pour 2017. Faire vivre la démocratie citoyenne en poussant les électeurs à s'investir dans la campagne présidentielle, indépendamment des grandes mouvances politiques, et, par extension, à prendre davantage part au processus décisionnel.

Son signe distinctif. Il est le seul candidat à ne pas être issu du sérail politique, de près ou de loin, puisque même Charlotte Marchandise, la candidate sélectionnée par une primaire citoyenne en ligne, est conseillère municipale non encartée à la mairie de Rennes.

 
  • Augmenter le nombre de départements. Alexandre Jardin estime que les départements actuels sont trop grands. Il souhaite augmenter leur nombre pour en réduire la taille "afin que leur périmètre corresponde à la réalité des territoires - nos bassins de vie".

  • Limiter la durée des carrières politiques. Favorable au non-cumul des mandats, Alexandre Jardin ne veut plus que la politique soit une profession, et propose notamment de limiter la carrière des politiciens à trois mandats successifs, avec des exceptions néanmoins. "Plein de cas particuliers doivent être évoqués : en zone rurale peu peuplée, faut-il limiter les mandats ? Débattons !"

  • Mettre en place une Défense européenne. Face à l'accroissement des dépenses liées à la Défense, le candidat propose d’engager un débat avec les pays de la zone Euro en vue d’une mutualisation des forces armées.

  • Renforcer l’aménagement du territoire. L'écrivain souhaite remettre en place une Délégation à l'Aménagement du Territoire, qui soit directement rattachée à Matignon. L’objectif : redonner "un élan à la France" en connectant arrières pays et déserts ruraux avec les grands centres urbains, via notamment le renforcement des réseaux ferroviaires et routiers.

  • Mise en place d’un contrat social. Le candidat propose d’engager un débat autour de cinq sujets : la mise en place d’un revenu universel, la simplification des normes, notamment au niveau européen, la mise en place d’une retraite par points et la fin des gestions paritaires dans le domaine de l’emploi, de la santé et de la formation professionnelle. Les discussions devront aboutir, au bout de 18 mois, à la mise en place d’un “nouveau contrat social”.

 
Partagez sur :
Les derniers articles

Autour de Alexandre Jardin