Pourquoi les fruits et légumes de saison nous font du bien

  • A
  • A
Pourquoi les fruits et légumes de saison nous font du bien
Les fruits et les légumes de saison sont meilleurs pour notre santé car ils sont adaptés à nos besoins@ TOBIAS SCHWARZ / AFP / montage Europe 1
Partagez sur :

Selon une étude de FranceAgrimer de 2015, 92% des Français font de la saison un critère important dans le choix de leurs fruits et légumes. Et pour cause, chaque fruit et légume répond à nos besoins du moment.

CIRCUITS COURTS

Des tomates en plein mois de décembre, un potiron en mai et des asperges en septembre sur les étals de votre primeur ? Méfiez-vous, ils viennent probablement de l'autre bout du monde et les qualités nutritionnelles de ces légumes ne sont sans doute pas à la hauteur. Si nos ancêtres mangeaient uniquement des produits de saison, ce n'est pas seulement parce qu'ils n'avaient pas d'autres ressources que leur potager. C'est aussi parce que ces fruits et légumes sont parfaitement adaptés à notre organisme. Manger des fraises uniquement en été et des endives seulement en hiver permet non seulement de limiter notre empreinte carbone (en ne mangeant que des produits qui n'ont pas traversé un océan), mais aussi de respecter notre cycle naturel.

Car la nature est bien faite et elle nous procure ce dont nous avons besoin tout au long de l'année : des vitamines et des minéraux en hiver et des aliments gorgés d'eau et plus léger en été. Europe1.fr vous explique les bienfaits des fruits et légumes de saison.

L’émission d’Europe 1 Circuits Courts a consacré vendredi 18 mai un numéro spécial " Comment manger local et de saison ?", délocalisé à Villeneuve d’Ascq. Autour d’Anne Le Gall et Maxime Switek, Nathalie Picotin-Lô, directrice des Serres des Prés, et Clément Marot, chef engagé d’un restaurant lillois réputé, ont débattu des bienfaits des produits de saison et des moyens de manger local facilement. Le podcast de l’émission est disponible ici.

Quels fruits et légumes manger en fonction des saisons ?

Des légumes rassasiants en hiver. C'est la saison où nous brûlons plus de calories pour lutter contre le froid. Tout naturellement, les légumes d'hiver sont plus riches en nutriments. La pomme de terre, par exemple, riche en amidon, est une source d'énergie longue durée. Les courges (potiron, courge musquée, potimarron) sont quant à elles riches en protéines et donc rassasiantes tandis que la vitamine C apportée par l'orange accroît la résistance de l'organisme contre les microbes.

Il est vrai que le choix en fruits et légumes est légèrement réduit en hiver. Mais cela ne veut pas dire que nos assiettes doivent toutes se ressembler. "En hiver, on peut manger des céréales comme le blé ou l'épeautre mais aussi des légumineuses [comme des lentilles et les pois chiches] ou encore les légumes racines [navets, carottes et oignons]", liste René Longuet, expert en développement durable et auteur de livres sur les enjeux agroalimentaires, interrogé par Europe1.fr. Il ne s'agit pas d'appauvrir son régime alimentaire mais de mieux respecter son cycle naturel.

Le plein d'antioxydants au printemps. La bonne teneur en eau des cerises et des framboises en font les alliés des premières chaleurs. Les antioxydants qu'on y trouve ont également de nombreuses vertus. Ils permettent de prévenir les cancers mais aussi de ralentir le vieillissement de la peau. Et pour avoir la plus haute concentration d'antioxydant, choisissez les fruits les plus foncés.

Et du côté des légumes, c'est la pleine saison des asperges et des blettes. Grâce à leur richesse en vitamine C et en béta-carotène mais aussi en eau, ces légumes font parfaitement la transition entre nos besoins de l'hiver et la fraîcheur que l'on attend dans nos assiettes lorsque le soleil revient.

calendrier des saisons de fruits et légumes, crédit : MesCoursesPourlaPlanète

calendrier des saisons de fruits et légumes, crédit : MesCoursesPourlaPlanète
calendrier des saisons de fruits et légumes, crédit : MesCoursesPourlaPlanète
calendrier des saisons de fruits et légumes, crédit : MesCoursesPourlaPlanète

© MesCoursesPourlaPlanète

Des fruits et légumes rafraîchissants en été. À cette saison, de nombreux fruits et légumes sont disponibles en abondance. Les tomates, concombres et courgettes sont gorgés de soleil et apportent toute l'eau nécessaire pour combler nos besoins en hydratation. Ils sont également moins caloriques que ceux d'hiver car nous avons besoin de moins d'énergie.

Les fruits à maturité au cours des mois de juin, juillet et août remplissent cette même fonction : abricots, fraises, melon, pastèque, nectarines… sont riches en eau et en vitamines. Cette saison est également le bon moment pour accumuler plus de fruits que nécessaire pour notre consommation immédiate et en faire des confitures à déguster au coeur de l'hiver.

Renforcer son système immunitaire en automne. Lorsque les arbres prennent des couleurs orangées et que le ciel s'assombrit, c'est le moment de consommer des pommes, des poires et des coings. Leur bonne teneur en fibres en font de véritables atouts pour éliminer les toxines et préparer notre organisme à affronter le froid et les maladies saisonnières à venir.

Quant aux légumes, les choux, pommes de terre et autres brocolis sont à pleine maturité. Le chou notamment permet d'améliorer le système immunitaire grâce à la vitamine C qu'il contient tandis que le brocoli contient également des vitamines B5, B9, B6 (anti-fatigue, bon pour le système immunitaire et le renouvellement cellulaire) ou encore du calcium et du magnésium.

Quels sont les bienfaits de la saisonnalité ?

Varier naturellement son alimentation. Le respect de la saisonnalité des fruits et légumes permet de varier naturellement notre alimentation, comme le recommandent les professionnels de santé. Si vous mangez des tomates à l'envi de juillet à septembre, lorsqu'elles ne poussent plus dans les potagers, vous serez bien obligé de consommer un autre légume comme la courge ou les épinards. Il en est de même pour les fruits.

"C'est l'occasion de faire de belles découvertes", rappelle René Longet. D'ailleurs, au sein d'une même espèce, il existe de nombreuses variétés différentes qui ont chacune leur spécificité. C'est le cas notamment des pommes. Les unes sont parfaites pour une tarte tandis que d'autres seront meilleures en compote. Quant aux pommes de terre, la bintje fera des frites croustillantes alors que la Charlotte sera bien meilleure cuite à la vapeur.

Consommer des fruits et légumes au meilleur de leur forme. Lorsque l'on consomme des fruits et légumes de saison, "on est sûr d'avoir des produits au meilleur de leur forme", assure le spécialiste en développement durable. "Et cela se ressent au goût, à la texture et à l'odeur même des produits que l'on achète." Car lorsqu'ils sont vendus en saison, les fruits et légumes sont cueillis à parfaite maturité et toutes leurs propriétés sont conservées.

De plus, ils n'ont pas besoin de subir de traitement pour être conservés le temps d'être transportés, parfois à l'autre bout du monde. L'utilisation de pesticides est donc moindre pour les produits de saison.

Trois conseils pour bien choisir ses fruits et légumes

Même en pleine saison, il existe quelques astuces pour choisir les meilleurs produits sur les étals.

1 - "Plus c'est beau, plus il faut se méfier", professe René Longet. L'auteur de Fruits et légumes de saison, c'est parti ! (éditions Jouvence, 2017) rappelle que dans la nature rien n'est parfait et qu'il vaut mieux se diriger vers un étal plein de fruits inégaux et uniques plutôt que vers celui qui proposerait des produits parfaitement luisants et calibrés. Ces derniers ont probablement été produits d'une manière industrielle et donc moins respectueuse de leur cycle naturel.

2 - S'intéresser à la provenance des produits. S'ils viennent de très loin (Afrique du Sud, Chili, Israël ou même Maroc), ils ont probablement été conservés dans des frigos ou été traités pour mieux résister au transport. L'achat de produits locaux, en plus des intérêts économiques et écologiques, est aussi un gage de fraîcheur et de respect du produit.

3 - Privilégier les produits avec un label. S'ils bénéficient d'un label, bio, local ou autre, cela signifie que leur production a été contrôlée. C'est un meilleur signe de qualité que si le producteur a apposé lui-même une mention de son cru. Et bien que tous les fruits et légumes bio ne soient pas exempts de traces de pesticides, comme l'a montré un rapport de l'ONG Générations futures en février dernier, ils en comportent nettement moins que les produits issus de l'agriculture standard.