Woody Allen : "je suis le dépressif le plus énergique"

  • A
  • A
Woody Allen : "je suis le dépressif le plus énergique"
Partagez sur :

A l'occasion de la sortie de son film Whatever works, le cinéaste américain répond aux questions de Marc-Olivier Fogiel sur Europe 1.

Whatever works de Woody Allen avec Evan Rachel Wood, Henry Cavill, Larry David sort mercredi sur les écrans. Pour ce film, le cinéaste est revenu chez lui à New York filmer cette comédie sur le rôle du hasard dans l'harmonie conjugale. Misanthrope, hypocondriaque, présomptueux, cynique, borné, vieux et boiteux, Boris Yellnikoff, le héros du film, est très proche physiquement de Woody Allen.

Marc-Olivier Fogiel a demandé au cinéaste quels points communs il pensait avoir avec son personnage :

"Je ne pense pas que le bonheur, cela se trouve. En tout cas, pas de manière permanente. Effectivement la vie peut être pleine de difficultés (...). Alors que l'on soit riche ou pauvre, je crois qu'il y a un destin qui nous attend tous, un destin épouvantable et tout ce que l'on peut faire c'est trouver des moments de répits provisoires, avant l'issue fatale. Au bout du compte cela finit très mal", raconte Woody Allen à Marc-Olivier Fogiel concédant être "le dépressif le plus énergique".