Woody Allen, créateur pas très "addict" aux drogues

  • A
  • A
Partagez sur :

Le réalisateur, invité d'Europe 1 Social Club, a évoqué son rapport à l'alcool et aux drogues.

Le personnage interprété par Joaquin Phoenix dans L'homme irrationnel, dernier Woody Allen sur les écrans le 14 octobre, avec Europe 1, a un problème d'alcool évident. Il boit beaucoup dans le film, se met dans de sales états et garde toujours une bouteille à portée de la main. Dans d'autre films du réalisateur, comme dans Blue Jasmine, l'alcool ou les médicaments ne sont jamais bien loin. Alcool, drogues, médicaments, quel rapport Woody Allen, qui a toujours dit ne s'être jamais drogué, entretien-t-il avec ces substances susceptibles d'altérer notre perception ? Frédéric Taddéi lui a posé la question, alors qu'il était l'invité d'Europe 1 Social Club mardi soir.

Woody Allen ne boit pas et ne fume pas de cannabis.Woody Allen est issu d'une famille de la "petite classe moyenne" où l'on ne "boit pas", a expliqué le réalisateur au micro d'Europe 1. "Je n'aime pas le goût de l'alcool donc je n'ai jamais été tenté particulièrement". S'il lui arrive de "prendre un verre de bière", le geste reste assez rare. Le réalisateur n'a jamais non plus "fumé de cannabis ou snifé de la cocaïne", a-t-il assuré.

"Voir le monde tel que je le vois." Le cinéaste, qui ne manque pas d'imagination, "ne voulait pas altérer sa perception", a-t-il précisé. "Je veux pouvoir voir le monde tel qu'il est, tel que je le vois naturellement, sans distorsion". C'est pour la même raison que le réalisateur de Blue Jasmine ne met jamais de lunettes de soleil, a-t-il rappelé au passage. "Je n'ai jamais voulu prendre quelque chose qui puisse altérer mes perceptions, c'est pour ça que je n'ai jamais pris de substance qui puisse modifier ma réceptivité, jamais pris de cachets ou quoique ce soit."