Bill Cosby lâché par Whoopi Goldberg

  • A
  • A
Bill Cosby lâché par Whoopi Goldberg
@ BRIAN ACH / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

La star de "Sister Act" était l'une des dernières à soutenir l'acteur déchu. Après la révélation de ses dernières déclarations, elle a finalement cessé de le défendre. 

L'actrice Whoopi Goldberg, l'une des dernières personnalités à prendre publiquement la défense du comédien Bill Cosby, a dû se résoudre à l'abandonner mardi. L'héroïne de Sister Act a expliqué qu'elle ne croyait plus à son innocence. Une trentaine de femmes accusent depuis des mois l'ex-star de télévision de viol ou d'agression sexuelle sur une période de plus de 40 ans, affirmant souvent avoir été droguées à leur insu. Après que l'acteur a nié ces accusations, coup de théâtre lundi 6 juillet : un document de justice a révélé que l'acteur avait admis en 2005 avoir drogué au moins une femme dans le but d'avoir des relations sexuelles. Bill Cosby avait précisé qu'il ne parlait "que" d'une jeune femme, qui à l'époque avait porté plainte, et avec laquelle il avait ensuite passé un accord confidentiel. 

"...Toutes les informations sorties pointent vers la culpabilité". S'exprimant dans le cadre de l'émission "The View", qu'elle co-présente sur ABC, Whoopi Goldberg a déclaré qu'elle ne pensait plus que Bill Cosby était "innocent jusqu'à preuve du contraire", a-t-elle spécifié. "Si cela devait être jugé au tribunal de l'opinion publique, je dois dire que toutes les informations qui sont sorties pointent vers la culpabilité", a-t-elle regretté.

Whoopi Goldberg avait reçu des menaces. Le soutien apporté à Bill Cosby avait valu à Whoopi Goldberg d'être menacée. C'est encore à l'antenne, dans l'émission "The View", que la comédienne s'était confié à ce sujet, rapporte Gala : "Les gens s'en prennent à moi et disent qu'ils vont enlever ma famille. C'est comme dans Frankenstein: ils vous courent après avec des torches et ils vont finir par vous brûler".

Depuis le début du scandale, la carrière de l'acteur est en berne, plusieurs de ses contrats, aussi bien pour des spectacles qu'à la télévision, ayant été annulés. Une statue de bronze à son effigie a aussi été retirée du parc d'attraction "Disney's Hollywood Studios", situé en Floride, après les dernières révélations.