Valérie Trierweiler : "J'ai 52 ans et j'avais besoin de quelque chose de nouveau"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

La journaliste, ex compagne de François Hollande, publie "Le secret d'Adèle". Un roman sur une jeune Viennoise dont le peintre Gustav Klimt a fait le portrait.

INTERVIEW

Elle avait fait (beaucoup) parler d'elle avec son précédent livre, Merci pour ce moment, dans lequel elle égratignait le président Hollande. Valérie Trierweiler change totalement de registre avec le roman Le secret d'Adèle. Elle raconte cette fois l'histoire d'une autre femme, celle d'Adèle Bloch-Bauer, personnage au regard mélancolique immortalisé par Gustav Klimt dans une robe à feuilles d'or. La journaliste était l'invitée de la matinale d'Europe 1, dimanche, pour évoquer son nouvel ouvrage.

Intuitions. Son inspiration est parti de l'oeuvre de Klimt. "Le tableau est extrêmement puissant. On pressent un certain nombre de choses et c'est ce qui m'a donné envie de pousser l'enquête", décrit l'auteure, qui a effectué des recherches, notamment en Autriche, pour étayer son propos. "Je n'avais pas terminé le travail d'enquête que j'ai commencé à écrire pour la partie romanesque. Je suis partie avec un certain nombre d'intuitions. Quand je suis allée à Vienne, ces intuitions se sont révélées exactes."

Trente ans de la vie d'une femme. On suit ainsi la jeune femme sur, environ, trente ans de sa vie. Une femme de la bourgeoisie mariée à un homme de dix-huit ans son aîné. Elle s’ennuie. Son mari la confie alors au peintre Gustave Klimt pour réaliser son portrait. "Klimt est à ce moment-là à la fois aimé et décrié." Le portrait prend trois ans, des années où la vie de la jeune femme est bouleversée. "Ce sont ces séances de pause qui la ramènent à la vie, qui la sortent de son grand chagrin. Klimt est fascinant, lui parle d'art, de littérature." L'homme est aussi connu pour sa (mauvaise) réputation de séducteur (il aurait eu 14 enfants illégitimes). Mais la chair n'était pas le seul attrait qui le poussait vers les femmes. "Ce qui l’intéressait, c'était la psychologie féminine", avance Valérie Trierweiler.

Carrière stoppée. Le personnage d'Adèle a aussi offert un nouveau départ à l'ancienne compagne de François Hollande. "J'ai 52 ans et j'avais besoin de quelque chose de nouveau. Ma carrière professionnelle a été stoppée à un moment. Je ne fais pas énormément de reportages (...) Là, j'ai laissé aller mon imagination pour la première fois."