Vacances d'été 2009 : attention au soleil

  • A
  • A
Vacances d'été 2009 : attention au soleil
Partagez sur :

C'est presque l'heure des grandes migrations estivales. Mais le grand rush ne doit pas faire oublier les règles de prudence et de sécurité lorsque le soleil brillera.

Prendre la route des vacances et du soleil n'exonère pas de vigilance. Ainsi, avant de prendre son quota salvateur de farniente et de soleil, n'oubliez pas qu'une témpérature élevée peut rapidement devenir suffocante en voiture. Quelques précautions d'usage suffisent pourtant à débuter son voyage de la meilleure des façons, pour soi comme pour sa monture. Concernant celui ou celle responsable volant en mains de sa sécurité comme de celle de ses occupants, la priorité est de partir sur la route des grandes vacances parfaitement reposé. Un truisme frappé du sceau du bons sens mais hélas trop peu souvent respecté et responsable de trop de morts chaque été en France.

Frais et dispo, corectement ravitaillé - mais également si le mercure s'emballe -, vêtu de vêtements et chaussures légers. Vous voilà fin prêt à partir. Evitez alors, autant que faire se peut, les jours classés Rouge par Bison Futé et préférez aux heures les plus chaudes la journée les plages horaires du soir (au trafic beaucoup moins dense qui plus est). Et pensez à vous munir d'une glacière, bigrement efficace pour conserver les boissons notamment.

Soleil : ami et ennemi

Concernant votre véhicule, pensez au check-up essentiel avant les longs trajets. En particulier, il convient de vérifier les niveaux d'eau et d'huile ainsi que la pression des pneus, qui peut augmenter de 300 grammes en deux heures si les pneumatiques « surchauffent », d'où un risque accru d'éclatement. Votre climatisation (si votre véhicule en dispose) devra aussi faire l'objet des plus grands soins - et rappelez-vous que garder la fenêtre grande ouverte est en réalité plus dangereux que bénéfique et n'enlève aucune fatigue, tout comme la musique au volume monté à son maximum. De plus, ces « solutions » peuvent gêner dès l'instant que plusieurs passagers occupent la voiture, notamment des enfants. La climatisation doit donc être réglée correctement, autant pour réduire les risques évidents de chaud et froid que pour limiter la consommation de carburant, dont des études ont montré qu'elle augmentait proportionnellement à la diminution de la température de l'habitacle.

Boire et se nourrir

Selon l'ADEME (Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie), le surcoût annuel de la climatisation des véhicules est ainsi de 5%. Si une différence de température inférieure à six degrés entre la climatisation et l'extérieur est conseillée pour réduire les risques de choc thermique, qui peut engendrer pour les plus vulnérables des conséquences plus importantes qu'un simple rhume, d'autres aspects tels que l'hydratation et la nourriture ne doivent pas être négligés, notamment pour les personnes âgées et les plus jeunes enfants. Avec un minimum d'organisation, les arrêts pique-nique sur les aires d'autoroute s'avèreront aussi utiles qu'agréables. Et même indispensables, puisqu'autant pour les passagers que le conducteur, une pause de "relaxation" d'au moins quinze minutes est vivement conseillée toutes les 2 heures de trajet.

Enfin, une fois arrivé, ne faites pas l'impasse sur l'achat d'un pare-soleil et n'oubliez pas que le bon sens exige également de ne pas laisser son véhicule à l'arrêt à l'exposition permanente du soleil, dans la mesure du possible, notamment en cas d'arrêt prolongé sur une place de parking par exemple. Il vous en cuirait à votre retour en tentant de reprendre le volant en main ! Petit conseil enfin, il est fortement déconseillé de laver sa voiture chauffée à blanc par les rayons, puisque le choc thermique provoqué par la différence de température entre l'eau et les tôles chaudes induit un risque certain pour la peinture. Bonnes vacances !

par Autonews.fr