Une Techno Parade sous le signe des printemps arabes

  • A
  • A
Une Techno Parade sous le signe des printemps arabes
Des dizaines de milliers de personnes sont attendues pour cette 13e édition de la Techno Parade.@ REUTERS
Partagez sur :

VIDEO - La 13e édition de la manifestation a célébré le "rôle libérateur de la danse".

Un mot d’ordre : "Indépen’danse". Les chars de la Techno Parade ont défilé samedi dans Paris pour une 13e édition marquée par les révolutions dans les pays arabes. L’association Technopol, organisatrice de cette grande fête populaire, a en effet voulu mettre en avant le "rôle libérateur de la danse" et le "souffle de liberté" au Maghreb.

Invitée d’honneur, la Tunisie était donc représentée par un char sur lequel le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, est monté, rejoint par Jack Lang. Drapeau tunisien en main, Frédéric Mitterrand a été applaudi, sous un déluge de décibels du collectif électronique "Sounds of Catharge". Et pour la première fois, un char aux couleurs du Maroc est présent dans le défilé.

Le passage de la Techno Parade place de la Bastille :

Duel de DJ

Des dizaines de milliers de jeunes ont suivi les 16 "sound system", qui ont circulé de la place de la République à la place d’Italie, en passant par la Bastille. Dès 11h00, la place de la République s'est d’ailleurs transformée en dancefloor géant.

Une journée également marquée par un duel entre deux stars de la musique électronique : si le DJ Bob Sinclar, parrain de cette édition, a donné le coup d’envoi de la Techno Parade, c’est l'autre DJ star frnaçais David Guetta qui fermait la marche sur le dernier char.

Des hommages ont également été rendus, par pancartes interposées, à deux figures du milieu disparues cette année : Henri Maurel, créateur de la Techno Parade et fondateur de FG DJ Radio, mort en février, ainsi que DJ Mehdi, producteur et musicien de rap et d’électro, décédé la semaine dernière.