Une cinquantaine de lettres d'un Poilu retrouvées en Côte d'Or : "C'est très émouvant"

  • A
  • A
Une cinquantaine de lettres d'un Poilu retrouvées en Côte d'Or : "C'est très émouvant"
Les lettres de ce Poilu couvrent la période 1912-1915.@ DR (Illustration)
Partagez sur :

Une cinquantaine de lettres écrites par un Poilu ont été retrouvées il y a trois ans en Côte d'Or. Elles viennent d'être transmises à sa commune d'origine. "C'est très émouvant", explique une descendante.

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

C'est l'histoire d'un trésor. Un témoignage précieux du passé. Une cinquantaine de lettres écrites à sa soeur par Armand Laborey, un Poilu de 24 ans, ont été retrouvées il y a trois ans dans une ferme, d'Urcy (Côte d'Or).

Une découverte exceptionnelle. "Tomber sur deux ou trois lettres, ça peut arriver, mais tomber sur des lettres qui se suivent, c'est exceptionnel, on redécouvre la grande Histoire à travers ceux qui étaient sur le terrain", explique Christian Paris, le maire de la commune, au micro d'Europe 1.

Ces missives, conservées dans leur enveloppe d'origine de l'armée et entreposées dans une simple boîte à chaussures, ont été remises à la commune d'origine du soldat, après avoir été numérisées par les Archives départementales de Côte d'Or. 

"C'est très émouvant". Dans ces lettres, datant entre 1912 et 1915, il y raconte le froid et la faim qui sévissaient dans les tranchées. Les cadavres de ses compagnons, aussi. Françoise, descendante d'Armand Laborey : "C'est très émouvant. Cette histoire ne nous a pas été transmise, c'est curieux". L'échange épistolaire s'arrête un jour de juin 1915, le jour de la mort du soldat, dans une tranchée du front du nord.