"Un road movie en 205 sur l'autoroute A16, ce n'est pas très sexy"

  • A
  • A
0 partage

Sur Europe 1, le réalisateur de "La vache", Mohamed Hamidi, a expliqué pourquoi, selon lui, la France tournait peu de road movie.

INTERVIEW -

Dans La vache, en salles depuis mercredi et dont Europe 1 est partenaire, Fatah (Fatsah Bouyahmed) se rend au Salon de l'agriculture à pied, accompagné de sa vache. Problème, il n'habite pas Porte de Saint-Cloud mais... en Algérie. Pendant son périple, il va devenir une star, portée par les médias et les réseaux sociaux.

En France, le genre du road movie est peu décliné, contrairement aux Etats-Unis où il fut même un genre qui lança le "Nouvel Hollywood" (Easy Rider, 1969). Le réalisateur de La vache, Mohamed Hamidi, a sa petite idée pour expliquer ce déficit français. "Les road movie, c'était soit des motos ou alors des belles voitures américaines", a-t-il expliqué dans Europe 1 social club mercredi. L'adaptation du genre en France n'arriverait alors pas à rivaliser. "Un road movie en 205, sur l'autoroute A16 : ce n'est pas très sexy", a indiqué le réalisateur.

Dans La vache, Mohamed Hamidi n'essaye justement pas de transposer la façon de faire américaine. Il retourne les codes et propose une échappée pédestre dans les petites routes de campagne, en opposition aux imposantes cylindrées dévalant les grandes routes américaines. 

>> Retrouvez l'intégrale de l'émission "Europe 1 social club" ici