Un "Prophète", "un concentré" des prisons françaises

  • A
  • A
Un "Prophète", "un concentré" des prisons françaises
Partagez sur :

EXCLU EUROPE 1 - Un ancien prisonnier confie ses impressions sur le film évènement de Jacques Audiard, primé à Cannes.

François Korber n’est pas critique de cinéma mais le regard de cet ex-détenu sur Un prophète de Jacques Audiard est pointu. Pour lui, le film qui a reçu le Grand prix au Festival de Cannes, c’est "un concentré de tout ce qui se passe un peu tous les jours dans toutes les prisons françaises. Mais heureusement pas tous les jours, partout et en même temps", précise-t-il.

Pour réussir sa plongée dans l’univers carcéral, le réalisateur Jacques Audiard a fait appel à d'anciens prisonniers pour faire de la figuration et des voix. "En prison, on ne bouge pas, on ne parle pas et on ne regarde pas comme dans la vie normale et tout ça est extraordinairement restitué", raconte François Korber, qui a été détenu pendant 20 ans.

Ecoutez l’interview de François Korber au micro de Diane Shenouda :

Le film raconte l'histoire de Malik El Djebena, un jeune homme illettré de 19 ans, qui va tomber sous la coupe d’autres prisonniers dans un univers très brutal. "Des rapports d’intérêts, de pouvoir, de services rendus", tout cela existe en prison, raconte François Korber qui assure qu’il y a "des centaines de Malik en France". "Beaucoup de gens sortent de prison beaucoup plus moches qu’ils ne sont rentrés", confie l’ancien prisonnier.

La leçon à tirer de ce "Prophète" ? "Ce film est à lui seul un coup de poing dans la figure et j’espère que les Français vont vouloir que leurs prisons changent après avoir vu le film", insiste François Korber.

Un Prophète, de Jacques Audiard, sortie en salles le 26 août.

> Les films de la semaine en vidéo