"Un grand seigneur de la scène"

  • A
  • A
"Un grand seigneur de la scène"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les hommages à Laurent Terzieff, décédé vendredi, se sont succédé.

Comédien et metteur en scène très respecté, Laurent Terzieff, décédé vendredi, a reçu les hommages du monde de la culture et des hommes politiques. Le Président de la République Nicolas Sarkozy a déclaré samedi qu’il était "un comédien et un homme d’exception". Le Premier ministre François Fillon, a de son côté rendu hommage à un "grand seigneur de la scène française".

Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, a tenu à saluer son "talent à l’état pur", sa "force d’interprétation", qui laisseront "une empreinte inoubliable dans le cinéma et le théâtre".

"Sa présence était à la fois mystérieuse et lumineuse. Il était un prince des mots, de la poésie et de la scène", a dit Jack Lang, l’ancien ministre de la Culture.

"Il était complètement désintéressé"

Le monde de la Culture a salué la simplicité de l’homme de théâtre. "Il était complètement désintéressé, loin des prix et des hochets. Laurent Terzieff était un exemple et un immense talent", a déclaré Robert Hossein.

"Il a cultivé comme personne le théâtre de fraternité" a de son côté indiqué Fabrice Luchini, un de ses nombreux admirateurs. Il avait un charisme et une exigence incroyables, c'était quelqu'un de magnifique, de très classe, de très discret et mystérieux", se souvient Samuel Benchetrit, qui l’avait dirigé dans le film J’ai toujours rêvé d’être un gangster, sorti en 2008.

Sur Europe 1, Pierre Arditi a décrit Laurent Terzieff comme "un phare" pour tous les comédiens.

Ecoutez-le :<iframe class="video" src="http://www.dailymotion.com/embed/video/23362210" frameborder="0"></iframe>