Un "Cataclysm" sur World of Warcraft

  • A
  • A
Un "Cataclysm" sur World of Warcraft
@ DR
Partagez sur :

La troisième extension du jeu, qui sort mardi, bouleverse en profondeur ce monde virtuel.

Quelques semaines après avoir dépassé le seuil des douze millions de joueurs, le jeu vidéo en ligne World of Warcraft change du tout au tout. Les concepteurs sortent en effet mardi la troisième extension du jeu, intitulée "Cataclysm".

"Le monde de World of Warcraft ne sera plus jamais le même"

Si le principe reste le même, créer et commander un avatar sur fond de guerre entre l'Alliance et la Horde, pour les joueurs habitués au système actuel, tout va changer. L'univers médiéval-fantastique d'Azeroth est bouleversé irrémédiablement avec l'arrivée d'un gigantesque dragon, Aile-de-mort, qui sème le chaos. Des mondes apparaissent, des quêtes deviennent inaccessibles, de nouveaux personnages et options sont disponibles.

Les joueurs doivent ainsi de dépêcher de finir leur missions en cours avant que "Cataclysm" ne les fassent disparaître. "C'est quelque chose d'excitant", s’enthousiasme Jesse McCree, l’un des responsables de la conception du jeu. "Le monde de World of Warcraft ne sera plus jamais le même. On aura les anciens joueurs qui diront : ‘Tu te souviens quand ce village était différent’, alors que les nouveaux ne sauront jamais ce qu'ils ont raté".

Un enjeu économique

Pour Blizzard Entertainment, le développeur du jeu, l’enjeu financier est de taille. Les deux premières extensions, sorties en 2006 et 2008, se sont vendues respectivement à 2,4 et 2,8 millions d’exemplaires dès le jour de leur sortie.

De nombreux événements spéciaux ont dont été organisés dès lundi soir dans le monde entier. Mais Blizzard Entertainment ne s’avoue pas inquiet. "Contrairement à un film qui a été vu par un tout petit panel avant d'être à l'écran, notre extension a été testée par beaucoup de gens, notamment en interne", explique sereinement Jesse McCree. "Quand nous la sortons, nous sommes sûrs de ce que nous avons réalisé".

Plus de 12 millions d’addicts

La marque souhaite également fidéliser 12 millions de joueurs, qui payent entre 11 et 13 euros par mois, et augmenter son audience. "Pour y parvenir, il faut réussir à rendre le jeu non pas plus simple, mais plus accessible", conclue Jesse McCree. "C'est pour cela que nous avons aujourd'hui aussi bien des jeunes que des parents ou des grands-parents qui sont inscrits à World of Warcraft".