Triomphe pour le Concert du Nouvel An de Vienne

  • A
  • A
Triomphe pour le Concert du Nouvel An de Vienne
Partagez sur :

Loin d'être désuet, le traditionnel concert du Nouvel An de Vienne, en Autriche, réunit des millions de téléspectateurs.

Chaque 1er janvier depuis 70 ans, l'Orchestre philharmonique de Vienne se plie à une tradition musicale unique au monde : le concert du nouvel an. Et loin d’être poussiéreux, cet événement majeur dans le monde de la musique classique réunit chaque année presque un milliard de téléspectateurs à travers le monde.

Depuis 1939, le rituel est le même. Le concert débute à 11h15 le 1er janvier pour 2h30 de musique, dans la grande salle dorée du Musikverein de la capitale autrichienne. L’orchestre joue les plus grandes œuvres des compositeurs viennois, Johann Strauss en tête, et termine le concert par trois bis. Le tout est dirigé par un chef différent chaque année et choisi par les musiciens.

Cette année, c’est le chef d’orchestre Georges Prêtre qui a pour la deuxième fois de sa carrière tenu la baguette. Privilège unique, puisqu’il est pour l’instant le seul Français à avoir jamais dirigé ce concert. Vendredi, il a été ovationné par le public et les musiciens. Ils ont interprété des valses, galops et polkas viennoises, l’indétrônable valse du Beau Danube bleu de Strauss et, clin d’œil au répertoire français, l'ouverture des Fées du Rhin de Jacques Offenbach. Georges Prêtre a fait preuve de légèreté et de mise en scène dans sa direction.

Si le Concert du Nouvel An est très apprécié des amateurs de musique, il n’en reste pas moins un événement des plus lucratifs. Les CD et DVD du concert se vendent chaque année à des millions d’exemplaires dans le monde. Le spectacle est également retransmis en direct dans 72 pays, dont le Mozambique, la Mongolie ou le Sri Lanka. Modernité oblige, pour la première fois en 2010, les internautes pourront également suivre le concert en direct et en haute définition, sur le site web de la télévision autrichienne ORF TVThek.

Pour la retransmission télévisée, le concert est entrecoupé de quelques ballets. Nouveauté cette année, c’est le couturier italien Valentino qui a été chargé des costumes.

Le concert affiche complet un an avant sa représentation. Des tickets pour l’édition 2011 sont en vente dès le 2 janvier.