The Velvet Underground envoûte la Philharmonie de Paris

  • A
  • A
Partagez sur :

Si vous aimez le rock and roll, courrez à la Philharmonie de Paris pour y découvrir l'exposition sur ce groupe mythique des années 60.

La Philharmonie de Paris accueille jusqu'au 21 août une envoûtante exposition sur The Velvet Underground, groupe cultissime de l'histoire du rock. De ses pochettes d'albums imaginées par Andy Wharol, à ses airs lancinants, ce groupe formé en 1965 par Lou Reed et John Cale est encore mythique aujourd'hui. Diane Shenouda a vu l'expo pour Europe 1.

Une expérience à vivre ! Vous prenez un casque à l'entrée, et vous voilà immergé dans l'univers planant du Velvet Underground. On y trouve évidemment l'album à la banane, designé par Wharol, premier disque culte du groupe. "Wharol va les prendre sous son aile pour leur permettre de s'exprimer en toute liberté", explique Christian Fevret, commissaire d'exposition et fondateur des Inrocks. "Il va leur permettre notamment d'enregistrer cet album exactement comme Lou Reed et John Cale le voulaient : sauvage, brillant, baroque, inspiré, sombre et lumineux". C'est aussi Andy Wharol qui repère la blonde Nico, pour qu'elle vienne chanter avec le groupe.

Une exposition immersive. Le clou de l'expo ? Cet espace garni de banquettes, où l'on peut s'allonger pour se plonger dans l'atmosphère du Velvet. On peut également y écouter 200 reprises, de David Bowie à Patti Smith en passant par la toute jeune Vanessa Paradis. Dimanche, John Cale donnera un concert à la Philarmonie devant des célébrités. Co-fondateur du groupe avec Lou Reed, John Cale, qui aura 74 ans le 9 mars, doit rejouer le premier album du groupe, The Velvet Underground & Nico, paru en 1967 avec sa célèbre pochette à la banane signée Andy Warhol.

>> Pour ceux qui ne connaîtraient pas, The Velvet, c'est par exemple "Sunday Morning" :