"Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une", un roman "feel good"

  • A
  • A
Partagez sur :

Après une douloureuse expérience dans le milieu de la communication, Raphaëlle Giordano a appris à inventer sa vie. De cette expérience, elle a tiré un roman. 

Son titre à rallonge ne lui a pas empêché d'être l'un des best sellers des derniers mois. C'est un roman aux allures de coach de vie, un livre "feel good". Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une, de Raphaëlle Giordano, conte l'histoire de Camille, une femme qui mène une vie "pépère". Un jour, elle croise la route de Claude, qui se dit "routinologue". Sorte de docteur de l'âme, il va donner à l'héroïne ordinaire des astuces pour être heureuse. L'auteure était l'invité d'Europe 1.

"Elle a repris les rênes de sa vie". Au micro, Raphaëlle Giordano décrit Camille : "Une pré-quadra qui a a priori presque tout pour être heureuse : un mari, un boulot, un enfant. Et pourtant, elle a cette désagréable impression que le bonheur lui a filé entre les doigts." Pour la surprise, on ne décrira pas trop la Camille de la fin du roman. Toujours est-il qu'il y a eu "transformation. Elle a repris les rênes de sa vie, est repartie à la conquête de ses rêves. C'est une femme épanouie, qui s'est trouvée." Dans la vraie vie, le "routinologue" de la romancière a en fait était...sa mère. "Elle m'a transmis énormément de choses surtout en psychologie et développement personnel."

Quinze ans d'apprentissages compilés. Raphaëlle Giordano a aussi eu un élément déclencheur dans sa propre vie, "une expérience très compliquée dans l'univers de la com'. Ça a été un point de bascule. Je me suis dit qu'il fallait que je m'invente ma propre vie selon mes valeurs et qui tienne compte de ma sensibilité." L'ouvrage est, en un roman, une compilation de tout ce qu'elle a "compris, senti, expérimenté en quinze ans", le tout simplifié pour ses lecteurs, conclut-elle.