Sur la piste d'un nouveau Vinci

  • A
  • A
Sur la piste d'un nouveau Vinci
@ MAXPPP
Partagez sur :

Des chercheurs italiens ont peut-être retrouvé une fresque peinte par le génie italien au 16ème siècle.

L'histoire pourrait faire penser à une énigme de Dan Brown, l'auteur du Da Vinci Code et pourtant elle est vraie. Des chercheurs d'oeuvres d'art pensent avoir trouvé à Florence des traces d'une fresque inachevée de Leonard de Vinci sous une autre fresque. Mais leur méthode fait scandale car ils ont dû faire des trous dans une oeuvre de Giorgio Vasari.

Des traces de peinture semblables à celle de la Joconde

Persuadés qu'une fresque de Léonard de Vinci se trouvait sur les murs de l'une des principales salles du Palazzo Vecchio, le siège de la mairie à Florence, des chercheurs ont percé des petits trous dans la fresque actuelle - une peinture de Giorgio Vasari, la Bataille de Marciano, réalisée en 1563. A l'aide de micro-caméras et de sondes, ils ont ensuite trouvé des traces d'une peinture noire, "anormale, spécifique", de la même nature que celle utilisée pour la Joconde et le Saint-Jean Baptiste de Leonard de Vinci. De la laque rouge et de la peinture marron ont également été trouvées.

leonard de vinci italie MAXPPP

© MAXPPP

"Ces données sont très encourageantes. Même si nous sommes dans la phase préliminaires des recherches et qu'il y a encore beaucoup de travail à faire pour résoudre ce mystère, les preuves nous suggèrent que nous cherchons au bon endroit", estime le professeur d'histoire de l'art Maurizio Seracini. Les experts soulignent tout de même que les découvertes n'apportent pas une réponse "définitive" et que d'autres analyses chimiques sont encore nécessaires.

Le maire de Florence et les autorités culturelles de la ville sont également convaincus que la Bataille de Marciano de Vasari recouvre la Bataille d'Anghiari de Leonard de Vinci. "Nous devons chercher à comprendre ce qui reste du tableau de Leonard et ce que l'on peut en récupérer sans toucher à la fresque de Vasari", a déclaré le maire Matteo Renzi.

"Pas d'une croisade d'un fou amateur de mystères"

Mais ces recherches ne sont pas du goût de tout le monde en Italie. Des centaines d'historiens d'art et d'experts ont ainsi signé une pétition, affirmant que l'opération n'est qu'une publicité "à la Dan Brown" et que l'introduction de micro-sondes a endommagé la fresque de Vasari. Matteo Renzi a pris la défense des chercheurs, assurant qu'il ne s'agit "pas d'une croisade d'un fou amateur de mystères".

Peu d'oeuvres de Leonard de Vinci ont été retrouvées à ce jour. Il avait commencé à peindre la Bataille d'Anghiari, opposant des troupes de Milan à des forces florentines, en 1505 pour montrer l'horreur de la guerre avec des chevaux ensanglantés. Mais le génie italien ne l'avait pas terminée car les couleurs s'estompaient et la fresque a été perdue vers la fin du 16e siècle. Elle est pourtant devenue célèbre car des artistes, comme Rubens, avaient eu le temps de s'en inspirer ou de la reproduire.