Stéphane Guillon : "J'étais très malheureux à l'école, jusqu'en sixième"

  • A
  • A
Partagez sur :

Sur Europe 1, l'humoriste revient sur son parcours scolaire quelque peu compliqué.

INTERVIEW

C'est peu dire que Stéphane Guillon n'aimait pas s'asseoir sur les bancs de l'école. Dans De quoi j'ai l'air ?, le comédien revient sur son parcours scolaire, rapidement écourté pour se consacrer à sa passion : le théâtre.

"Un cancre notoire". "J'étais très malheureux à l'école, jusqu'en sixième". Stéphane Guillon a eu beaucoup de mal à s'adapter au système scolaire étant jeune. "J'étais totalement réfractaire", confie-t-il, "il fallait me tirer par les cheveux pour y aller, (...) je détestais ça". D'abord exclu de l'établissement Sainte-Croix de Neuilly, Stéphane Guillon est ensuite allé étudier au collège Lakanal, à Colombes. "Là je suis devenu un cancre notoire, un chef de bande. Cela a été une sorte de bascule jusqu'en troisième", se souvient-il.

"Je suis très bon en baby-foot". Plutôt que les salles de classe de ce nouveau collège, Stéphane Guillon "fréquente assidûment le café". "Je suis très bon en baby-foot et en flipper", ironise aujourd'hui l'humoriste. Au lycée, au moment de se préparer pour le baccalauréat, l'élève fait encore parler de lui. "J'ai baratiné mes parents, en leur faisant croire que j'allais dans les boîtes à bac, mais je n'y allais pas et j'ai commencé à faire du théâtre", raconte le comédien.

Et en grandissant, les choses n'ont pas trop changé pour Stéphane Guillon qui se tient éloigné de l'école, même en tant que père de famille. "Je me désintéresse totalement de la scolarité de mes enfants. (...) Ils se démerdent et ils le font bien", assure-t-il.

>> Retrouvez ici l'intégrale de l'émission De quoi j'ai l'air ?