"Star Wars Rogue one" : "Le film est différent de ceux de la saga"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le premier spin-off de la saga sort en France mercredi. Et c'est un film "différent de ceux de la saga" que vous verrez, prévient Gareth Edwards, le réalisateur qu'Europe 1 a rencontré. 

EXCLUSIF

Droïdes, vaisseaux spatiaux et autres créatures fantastiques débarquent mercredi dans les salles obscures. Un an après la sortie très attendue de l'épisode VII, "Le Réveil de la force" de la saga Star Wars, les spectateurs vont être à nouveau propulsés dans une galaxie très, très lointaine avec Rogue One : A Star Wars Story, film dont Europe 1 est partenaire. Le premier film indépendant dérivé de l'univers Star Wars se veut toutefois différent des précédents opus. "Nous voulions que les spectateurs puissent le voir sans avoir l'impression de débarquer au milieu d'une histoire déjà commencée", explique à Europe 1 Gareth Edwards, le réalisateur. "Ils peuvent n'avoir vu aucun Star Wars et quand même accrocher avec le film", assure-t-il.

Juste avant l'épisode IV. L'histoire se déroule avant l'épisode IV de la saga classique. C'est l'épisode dans lequel les rebelles détruisent l'Étoile de la mort, l'arme diabolique de l'empire galactique mené par Dark Vador. Mais pour la détruire, il faut en connaître les plans.

Une scène d'introduction. Le film, dont Europe 1 a pu voir les 30 premières minutes, démarre ainsi par un prologue, une scène d'introduction, pendant laquelle un général de l'Empire vient capturer le scientifique Galen Erso, joué par l'acteur danois Mads Mikkelsen, afin qu'il participe à l'Étoile de la mort. Mais sa jeune fille, Jyn Erso parvient à s'enfuir. C'est elle qui va mener une équipe de rebelles pour dérober les plans.

"Des personnages ordinaires". Pour Felicity Jones, l'interprète de Jyn Erso, les personnages de ce film de l'univers Star Wars ont la particularité d'être "ordinaires". "Ils ont tous eu des vies compliquées, ils n'ont pas de super-pouvoirs, ils font appel à leur esprit et à leur détermination pour survivre", nous explique-t-elle.