"Six mois d'abonnement" : voyage au pays de l'amour 2.0

  • A
  • A
"Six mois d'abonnement" : voyage au pays de l'amour 2.0
@ © 2016 Atrabile
Partagez sur :

Gabriel Dumoulin sort une bande-dessinée qui raconte ses six mois sur un site de rencontre. Récit.

Elles s'appellent Fiona, Claude, Chloé ou Alicia. Gabriel Dumoulin les a rencontrées ou a seulement discuté avec elles, pendant ses 24 semaines d'abonnement à un site de rencontre. C'est cette période qu'il a décidé de mettre en dessin dans Six mois d'abonnement (disponible depuis le 22 mars), entre réelles affinités et tchat d'un soir.

bd1

Un "monde à part". C'est lors d'un footing que va naître l'origine du projet. Alors qu'il court avec un ami, ce dernier suggère à Gabriel Dumoulin de s'inscrire sur un site de rencontre. Célibataire, l'auteur s'exécute et se lance dans l'univers de l'amour 2.0, sans penser qu'il va élaborer une BD à partir de son expérience. "Je prends des notes sur tout et tout le temps, comme un journal", confie le dessinateur. Alors qu'il garde des traces écrites de son arrivée sur le site, il écrit, sans le savoir, les premières lignes de sa future bande-dessinée.

C'est seulement après plusieurs semaines d'utilisation que l'idée prend forme. "Après environ trois mois, lorsque j'ai vu que c'était un vrai monde à part, je me suis dit que ça pouvait être un bon sujet de BD", indique Gabriel Dumoulin. Les codes pour approcher l'autre, les techniques de drague, le langage à adopter, à travers son expérience, l'auteur dresse en effet les contours d'un monde tantôt cruel, tantôt sensible. Le dessinateur travaillera un moment sur le projet de sa BD, l'abandonne, puis s'y consacre totalement. Finalement, entre la date de son inscription et la sortie de l'ouvrage, près de six années se sont écoulées.

bd3

"Tout est très proche de ma vie personnelle". Six mois d'abonnement n'est pas un copié-collé de l'expérience de Gabriel Dumoulin mais "tout est très proche de ma vie personnelle", assure l'auteur. Comme cette rencontre très rapide après quelques mots échangés, ou ce lapin qu'on lui pose à la gare de Lyon.

Les noms des personnes rencontrées ont été changés, ainsi que les physiques pour que "personne ne puisse se reconnaître". Un travail de "remise en scène" qui correspond à la manière de travailler de l'auteur. "Je recréé les actions avec des acteurs, je prends des photos et après je dessine à partir de ça", indique Gabriel Dumoulin.

bd2

"Comment on va faire une BD avec quelqu'un devant son ordi ?" "L'enjeu principal, c'était de savoir comment faire une BD avec quelqu'un devant son ordi". Les rencontres en ligne n'offrent pas, en effet, une grande diversité artistique. Le risque d'un tel sujet, où un personnage occupe 75% du temps devant son ordinateur, est de se répéter et d'ennuyer le lecteur.

Gabriel Dumoulin a alors pris le parti, réussi, de glisser des passages de conversations tchat, uniquement écrit, entre des vignettes. "Au final, c'est un travail à mi-chemin entre la bande-dessinée et l'écriture", décrit le dessinateur. "La contrainte de la retranscription du tchat devient une force et une proposition", constate aujourd'hui l'auteur.

Après ces six mois sans rencontres marquantes, Gabriel Dumoulin n'a pas renouvelé son abonnement au site. Depuis, il a trouvé l'amour. Hors des sentiers du Net.