Sarkozy favorable à une "carte musique" pour les jeunes

  • A
  • A
Sarkozy favorable à une "carte musique" pour les jeunes
Partagez sur :

Le président de la République a annoncé jeudi, lors de ses vœux à la Culture, la création d’une carte favorisant le téléchargement légal.

Fournir aux jeunes une carte de crédit permettant de télécharger légalement de la musique, telle est la mesure que le président de la République souhaite mettre en place "d’ici à l’été 2010". Lors de ses vœux au secteur de la Culture, jeudi, au Parc de la Villette à Paris, Nicolas Sarkozy s’est déclaré favorable à ce dispositif, qui est une des propositions du rapport de la mission Zelnik, remis au ministre de la Culture mercredi.

Cette carte serait subventionnée pour moitié par l’Etat, et aurait pour objectif de "réhabituer les jeunes à acheter leur musique", a indiqué le président. "Je souhaite la mise en place de la carte musique, fixée, je ne sais pas, à 200 euros de potentiel d'achat, et l'Etat en prendra la moitié", a-t-il proposé.

Nicolas Sarkozy a également retenu une deuxième propositon de la mission Zelnik, consistant à fixer un délai d'un an aux producteurs pour qu'ils "négocient les droits et libèrent leurs fichiers musicaux sur toutes les plateformes". Estimant que "chacun doit faire un effort", il s’est dit prêt à recevoir les producteurs de musique "pour en parler".

Durant ses voeux aux secteur de la Culture, le président de République a également évoqué une "fuite de matière fiscale" causée par les grands portails Internet, dont Google, taxés dans leur pays d’origine, alors qu’une partie de leurs revenus provient du marché publicitaire français. "C'est particulièrement dommageable et ça altère le jeu de la concurrence", a indiqué Nicolas Sarkozy, qui a précisé qu’il était favorable à demander l’avis de l'Autorité de la concurrence sur un possible "abus de position dominante". Il s’agit d’une autre demande du rapport Zelnik.

Les vœux du président ont également été l’occasion d’annoncer un dégel total du budget 2010 du ministère de la Culture. "Je voudrais vous annoncer que la totalité du budget du ministère de la Culture sera dégelée en 2010 pour aider à l'accomplissement des différents chantiers et réformes", a-t-il annoncé. Il répond ainsi à une demande des milieux culturels, qui souhaitent la levée du gel qui frappe 5% du budget du ministère. Nicolas Sarkozy a parlé d’un "effort considérable" en matière de culture. "Entre 2007 et 2010, l'Etat aura augmenté ses crédits à la culture de plus de 6%, à quoi s'ajoute une hausse de 15% des aides fiscales, sans compter les 750 millions d'euros d'investissement dans la numérisation des oeuvres", a-t-il indiqué.