"Salut les petits clous !" : Marc Toesca emmène le "Top 50" dans les zéniths

  • A
  • A
Partagez sur :

L'animateur emblématique du Top 50 part en tournée des zéniths avec un spectacle qui réunit les stars qui ont fait les grandes heures de l'émission de classement.

Le Top 50 fait son grand retour... sur scène. Pendant tout le mois de novembre, Marc Toesca, animateur phare de l'émission culte du Top 50 sur Europe 1, part en tournée des zéniths aux côtés des vedettes dans un spectacle intitulé "Top 50 – Partez en live". Il était l'invité d'Europe 1 Music club pour partager ses souvenirs radio.

De Peter et Sloane à Mylène Farmer. Nous sommes en 1984. Le Top 50 permet de suivre un classement musical des tubes du moment sur Europe 1. Le premier titre à gravir le sommet du top est Besoin de temps, envie de toi de Peter et Sloane. "Je ne connaissais pas", se remémore l'animateur ! "Mais le Top 50, ce n'était pas que ça, précise-t-il. Quand on regarde le tout premier classement, on retrouve Prince, Les Simple Minds, les Cure... Quant au dernier numéro 1, c'était Désenchantée de Mylène Farmer.

Sept ans d'émission. Entre ces deux titres, Marc Toesca a tenu la barre pendant sept ans avant de céder sa place. "J'avais fait un cycle, sept ans c'est long avec six émissions par semaine. Elle s'adressait aux ados, je me sentais en décalage et j'avais envie de faire d'autres choses", commente-t-il. En sept ans néanmoins, l'animateur a eu le temps de voir passer La ZoubidaLa Lambada ou encore Ouragande Stéphanie de Monaco. "Je ne suis pas du tout sectaire même si c'est sûr que j'ai une petite préférence pour le rock'n'roll", souffle-til.

Spectateur des débuts de carrière. Pendant ces années de présentation, Marc Toesca voit aussi le phénomène Vanessa Paradis exploser dans les charts avec Joe le taxi. Mais aussi Elsa avec T'en va pas, ces très jeunes stars amenées sur le devant de la scène. "Aujourd'hui, quand je vais à un concert d'Obispo, de Zazie, de Marc Lavoine, j'ai beaucoup d'admiration pour tout ce qu'ils ont fait. A l'époque, qui pouvait prédire que Florent Pagny allait faire cette carrière ? Son 45 tours a mis un an pour marcher un petit peu. Même Marc Lavoine après Les yeux revolver, qu'allait-il faire ? Ce n'était pas évident. Il y a beaucoup de gros hits qui ont cartonné et après, il ne s'est plus rien passé. "

Sur la scène des zéniths, l'animateur va retrouver nombre d'artistes côtoyés à l'époque : Stéphane Mellino des Négresses vertes, Laura Mayne de Native, Pow Wow, Partenaire particulier, Sabine Paturel... "Réécouter ces chansons, ça fait quelque chose, c'est émouvant." Pour les chanteurs aussi, l’occasion est belle : faire des zéniths dans des conditions optimum devant 4 à 5.000 personnes venues les voir en live. L'animateur l'assure : " il n'y a pas de play-back. C'est un plaisir total pour tout le monde !"