Ruiz ou Von Trier : "un nouveau genre de cinéma", selon Jean-Marc Barr

  • A
  • A
Ruiz ou Von Trier : "un nouveau genre de cinéma", selon Jean-Marc Barr
Partagez sur :

Deux maîtres de cinéma proposent leur dernier film mercredi 3 juin. La maison Nucingen pour Raoul Ruiz et Antichrist pour Lars Von Trier. Jean-Marc Barr partage l'affiche du premier avec Elsa Zylberstein, actrice fétiche de Ruiz. Mais il défend aussi ardemment le film du Danois qui a fait scandale à Cannes.

S'il s'est inspiré d'un titre de Balzac, Raoul Ruiz a surtout travaillé à partir d'une idée originale de Mircea Eliade pour La Maison Nucingen, son dernier film, dans lequel il met en scène Jean-Marc Barr, à deux âges de la vie.

Dans les années 20, un jeune aristocrate gagne une maison au poker. Celle-ci se situe dans le Chili natal de Ruiz, à Santiago. Il y emmène son épouse (Elsa Zylberstein) dont la santé est fragile. Mais dès leur arrivée, ils sont plongés dans une ambiance oppressante. Les étranges occupants des lieux sont tous soudés autour d'un fantôme, une jeune femme disparue accidentellement. La maison aux contours étouffants devient le théâtre d'une incroyable substitution liée aux angoisses et désirs d'un homme insatisfait.

Regardez la bande annonce de La Maison Nucingen :

Mais étonnamment, s'il exprime son admiration pour Raoul Ruiz, c'est pour le film de Lars Von Trier que Jean-Marc Barr s'enflamme, Antichrist. L'acteur a collaboré de nombreuses fois avec le cinéaste danois ("Europa", "Dancer in the dark", "Dogville", "Breaking the waves"...) Il parle d'une Charlotte Gainsbourg "inoubliable" et exprime son admiration pour Lars von Trier qui "sort du formatage".

Ecoutez Jean-Marc Barr :

>> Réécoutez l'intégralité de l'interview.

>> Le festival de Cannes 2009