Roland Giraud : Fofana est un "monstre" qu'il faut "mettre en cage"

  • A
  • A
Roland Giraud : Fofana est un "monstre" qu'il faut "mettre en cage"
Partagez sur :

Les gens comme Fofana, "c'est comme des monstres. Il faut les mettre dans une cage et surtout qu'ils n'en sortent pas". Ces mots sont ceux du comédien Roland Giraud, victime il y a cinq ans d'une barbarie similaire à celle subie par Ilan Halimi : le cadavre de sa fille Géraldine avait été retrouvé dans un puisard, à Villeneuve-sur-Yonne.

Invité de Marc-Olivier Fogiel pour sa dernière pièce, Bonté Divine, une comédie sur les religions, Roland Giraud a affirmé avoir toujours la foi en dépit du terrible drame qui l'a frappé en 2004 : l'assassinat de sa fille Géraldine, retrouvée avec son amie Katia Lherbier dans un puisard à Villeneuve-sur-Yonne. Elle n'avait que 36 ans. Le procès de l'affaire devrait avoir lieu cette année.

Mais déjà celui du "gang des barbares" ravive sa douleur. Pour lui, Youssouf Fofana et ses amis sont des "monstres", qu'il faut "mettre dans une cage et qu'ils n'en sortent pas".

Il estime sa génération, celle des "soixantehuitards", responsable des dérives de la société actuelle : "On a besoin de rails pour vivre", insiste-t-il, regrettant que les parents n'inculquent plus d'instruction civique aux enfants. Et "ça n'empêche pas de rigoler", affirme-t-il.

Extrait de l'interview de Roland Giraud :