Rohmer "une certaine idée de la grâce française"

  • A
  • A
Rohmer "une certaine idée de la grâce française"
Partagez sur :

REACTIONS - Comme le monde du cinéma, le ministre de la Culture a réagi avec émotion à la mort du cinéaste.

Le cinéaste Eric Rohmer, un des fondateurs de la Nouvelle Vague,est décédé lundi matin à Paris à l'âge de 89 ans. Comédiens, réalisateurs et acteurs de la vie culturellelui rendent hommage, saluant l'intelligence, la subtilité et la singularité de son oeuvre.

Pour le ministre de la Culture, "Rohmer c'était vraiment une certaine idée de la grâce française, de l'élégance au cinéma." Frédéric Mitterrand a salué sur Europe 1 "un homme discret qui suivait sa route dans une liberté absolue". "Chacun de ses films nous faisait réfléchir très fortement à nos propres vies individuelles", a-t-il ajouté.

Pour le réalisateur Bertrand Tavernier, Eric Rohmer avait "un côté presque extra-terrestre". Dans ses films, il "donnait une énorme importance au texte, il était le continuateur de Pagnol et de Guitry", a-t-il estimé.

Arielle Dombasle a raconté sur Europe 1 sa dernière rencontre avec le cinéaste, samedi à l'hôpital : "Je lui ai dit que je l'aimais infiniment, il m'a dit merci". "Il m'a fait découvrir le cinéma", a rappelé l'actrice qui avait fait ses débuts avec le cinéaste de la "Nouvelle vague". Fabrice Luchini, également révélé par Eric Rohmer, a dit sur Europe 1 qu'"il était tout pour (lui)". "Je lui dois tout, c'est une sorte de père spirituel", a expliqué l'acteur. Le comédien et réalisateurJean-Louis Trintignant, dirigé par le cinéaste dans Ma nuit chez Maud, a également parlé des films "beaux et intelligents" d'Eric Rohmer, "ce qui importait pour lui c'était sa liberté artistique" estime-t-il.

Ecoutez leurs réactions :

Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes, a salué lundi en Eric Rohmer "un cinéaste dont l'oeuvre était unique". "Sous l'apparente légèreté, il mettait dans ses films une rigueur qui le place parmi les plus grands metteurs en scènes de l'histoire", a-t-il ajouté. Eric Rohmer était aussi un critique et un écrivain et "ses études publiées dans les revues ont fait de lui l'un des plus grands représentants des cinéastes cinéphiles", a estimé Thierry Frémaux.

Marie Rivière, qui a tourné trois films avec Eric Rohmer, a salué "un grand cinéaste" et "un grand coeur". "Il donnait sa chance aux gens, aux techniciens, aux acteurs inconnus", a-t-elle ajouté. Selon la comédienne, qui l'avait vu il y a peu de temps, "les derniers jours, il voulait encore du papier et un crayon pour écrire".

Et les personnalités politiques aussi ont participé au concert de réactions. Nicolas Sarkozy a rendu "hommage au talent et à la vérité d'un grand auteur qui continuera longtemps à nous parler et à nous inspirer". "Classique et romantique, sage et iconoclaste, léger et grave, sentimental et moraliste, il a créé le style 'rohmérien', qui lui survivra", a affirmé le président de la République.