Rock en Seine : Jesus and Mary Chain, Slowdive, Band of Horses s'ajoutent à l'affiche

  • A
  • A
Rock en Seine : Jesus and Mary Chain, Slowdive, Band of Horses s'ajoutent à l'affiche
Après 2014 et 2015 où il avait affiché complet, Rock en Seine a fait un tout petit peu moins bien en 2016.@ BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :

Au rayon pop-rock, on trouvera le groupe français Her, les Britanniques de The Shins, et les Américains Car Seat Headrest.

Le festival Rock en Seine, dont la 15e édition se déroulera à Saint-Cloud les 25, 26 et 27 août, a dévoilé jeudi douze nouveaux artistes à son affiche, parmi lesquels Jesus and Mary Chain et Slowdive, glorieux vétérans d'un rock aux guitares acérées.

Les Français Deluxe à l'affiche. Le groupe américain de folk électrique Band of Horses mène le reste du cortège, composé dans un même registre des Canadiens de Timber Timbre. Au rayon pop-rock, on trouvera le groupe français Her, les Britanniques de The Shins, et les Américains Car Seat Headrest, The Lemon Twigs et Grouplove. Les trois autres noms annoncés sont ceux des Français Deluxe, des rappeurs irlandais, Rejjie Snow, et belges Roméo Elvis x Le Motel.



Dernier gros festival francilien de l'été. Fort d'une programmation qui compte déjà des têtes d'affiches comme PJ Harvey, figure incontournable du rock alternatif depuis 20 ans, The XX, auteur d'un troisième album réussi ("I See You"), les Écossais Franz Ferdinand, les rappeurs vétérans Cypress Hill, les valeurs sûres rock The Kills, At The Drive-In ou encore la sensation Jain, Rock en Seine commence à avoir fière allure. Cinquième et dernier gros festival francilien de l'été dans l'ordre calendaire (après le Download Festival, We Love Green, Solidays et le mastodonte nouveau venu Lollapalooza), Rock en Seine doit de plus en plus faire face à une rude concurrence sur le terrain du rock.

Racheté par Pigasse. Le festival, jusque-ici détenu par ses trois fondateurs, François Missonnier, Christophe "Doudou" Davy et Salomon Hazot, vient d'être racheté par le banquier Matthieu Pigasse, via sa holding personnelle LNEI. "Après 15 ans, notre projet se porte très bien mais nous sommes parvenus aux limites de ce que nous pouvions réaliser seuls. En s'intégrant dans LNEI, Rock en Seine bénéficiera de moyens renforcés", a expliqué M. Missonnier qui conserve sa fonction de directeur.

Après 2014 et 2015 où il avait affiché complet (120.000 spectateurs en 3 jours), Rock en Seine a fait un tout petit peu moins bien (110.000) en 2016, dans un contexte sécuritaire assombri par les attentats de Paris et de Nice.