Robert Charlebois dragué par Janis Joplin : "J'étais son genre d'homme"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le chanteur québécois est revenu mercredi, dans "Ça pique mais c'est bon" sur Europe 1, sur sa rencontre avec Janis Joplin.

INTERVIEW

C'est une légende de la chanson francophone. Cette année, le Québécois Robert Charlebois fête ses 50 ans de carrière et entame pour l'occasion une tournée en France dès novembre. Mercredi, dans "Ca pique mais c'est bon", l'auteur, compositeur et interprète de Je reviendrai à Montréal, se rappelle de sa rencontre avec Janis Joplin lors du Festival Express, en 1970, un train du rock qui traversait le Canada.

L'époque des gâteaux au LSD. "C'était jus d'orange et vodka le matin. On pensait qu'elle prenait des jus, mais il y avait beaucoup plus de vodka dans son verre", se souvient Robert Charlebois. "C'était l'époque des biscuits au hash et des gâteaux au LSD", ajoute-t-il. 

"Ce n'était pas mon genre". Le Quebécois raconte s'être fait dragué par la rockeuse. "Elle était assez spectaculaire. C'était une chanteuse exceptionnelle, mais c'était pas mon genre de fille. Moi j'étais son genre d'homme", confie Robert Charlebois à Anne Roumanoff. "Quand on a un ticket avec une fille, on le sent."

Sa femme rencontrée à Europe 1. Et son genre de fille, justement, il l'a trouvé il y a quarante ans… dans les locaux d'Europe 1 ! "Je l'ai rencontrée à dix mètres de là où nous sommes en ce moment. C'était à l'époque de Jacques Ourevitch. Il recevait des chanteurs l'après-midi et ma femme en avait vu beaucoup, mais jamais un comme moi", plaisante-t-il.