Renaud vend aux enchères une planche de Tintin un million d'euros

  • A
  • A
Renaud vend aux enchères une planche de Tintin un million d'euros
IMAGE D'ILLUSTRATION - Tintin était particulièrement à l'honneur lors de cette vente aux enchères. @ JEAN-PIERRE MULLER / AFP
Partagez sur :

Passionné de bande dessinée s'il en est, le chanteur avait accumulé une incroyable collection de planches, de BD introuvables ou même de figurines.

Renaud vend ses vieux albums samedi, lors d'une vente aux enchères chez Artcurial, à Paris. Mais il ne s'agit pas là de musique. Passionné de bande dessinée, le chanteur avait accumulé une incroyable collection de planches originales, de BD désormais introuvables sur le marché, ou même de figurines des héros de son enfance. Au total : près de 200 lots sont mis en vente.

Plus d'un millions d'euros pour "Le Sceptre d'Ottokar". Tintin est particulièrement à l'honneur. Des dizaines de figurines, de sculptures ou de rares exemplaires du "journal de Tintin" - l'hebdomadaire de BD qui a fait connaître le célèbre reporter belge - se vendent samedi. Une double planche de l'album mythique d'Hergé, "Le Sceptre d'Ottokar", a même été adjugée samedi pour 1,046 million d'euros (frais compris). Chaque exemplaire coûte en moyenne plusieurs milliers d'euros mais ils partent tout de même comme des petits pains, selon ce qu'a pu constater Europe 1.

"Renaud est un lecteur de BD de la première heure, un vrai passionné. Dans les années 70 déjà, il commençait à accumuler des planches de Tintin, il y a aussi la planche de 'Quick et Flupke', des planches de 'La patrouille des Castors'... Des choses que l'on n'avait pas vu depuis des décennies sur le marché", raconte Eric Leroy, l'expert de la vente.

"Toutes ces images de notre enfance". Les acheteurs ont généralement deux casquettes : "celle du fan de Renaud et celle du passionné de BD", explique Frédéric, venu tenter sa chance. "Plusieurs planches sont dédicacées, cela fait partie des lots que j'ai repérés", explique-t-il. Mais, et c'est la preuve de la qualité de la collection, tous les acheteurs ne sont pas là pour la signature du chanteur. "Tout l'univers de Tintin est là. Toutes ces créations, toutes ces images de notre enfance, de celle de nos enfants et même de nos petits enfants maintenant", s'émerveille Jacques.

Le chanteur, qui vient de sortir un nouvel album, a expliqué à la maison d'enchères qu'il souhaitait se séparer d'une partie de sa collection car "il est désespérant de constater qu'une fois achetées et lues, mes BD s'accumulent, prennent la poussière, se meurent doucement".