Régine veut réhabiliter l'esprit "guingette"

  • A
  • A
Régine veut réhabiliter l'esprit "guingette"
La chanteuse Régine.@ MAXPPP
Partagez sur :

L'ex-reine de la nuit est de retour à 84 ans et compte réhabiliter la fête dans les discothèques "où, aujourd'hui, les gens s'ennuient".

A 84 ans, Régine est de retour ! La chanteuse et comédienne va animer chaque mois à partir de mai une soirée "guinguette" au Balajo, célèbre dancing parisien du quartier de la Bastille. Son objectif ? Faire revenir l'esprit festif dans les discothèques "où, aujourd'hui, les gens s'ennuient".

Les discothèques, "c'est devenu l'horreur". "Je veux réhabiliter le bal, la poésie de l'échange des regards et rappeler la valeur de l'invitation à danser entre deux personnes ! Aujourd'hui, les gens s'ennuient dans les discothèques. C'est devenu l'horreur, l'anti-fête: les gens ne se parlent plus, font la tête et dansent tout seuls. Ils ne dansent plus à deux", a déploré Régine qui, jusque dans les années 80, régnait sur un empire de la nuit composé de 24 discothèques portant son nom, toutes sur le même modèle à travers le monde, en gestion directe ou en franchise.

"Faire la fête, je sais faire". "Faire la fête, je sais faire. J'ai une certaine expérience ! C'est au Balajo que j'ai appris à danser. J'avais 15 ans", a ajouté l'interprète de la "Grande Zoa". Avec orchestre, la "Guinguette de Régine" pourra être déclinée dans d'autres clubs, en France et à l'étranger. Au Balajo, Régine qui reprendra ses grands succès, envisage d'ailleurs cet été un bal avec orchestre et lampions sur les planches de Deauville, sur ce concept. Après avoir été "disc-jockey" dans un club de Saint-Germain-des-Prés ("Le Whisky à Gogo") en 1955, elle a ouvert rapidement son premier club près du Palais-Royal, puis un second rue de Ponthieu devenu rapidement le rendez-vous du Tout-Paris et de la jet set.