Record d’entrées au ciné depuis 27 ans

  • A
  • A
Record d’entrées au ciné depuis 27 ans
Partagez sur :

En 2009, les cinémas français ont enregistré plus de 200 millions d’entrées, une hausse de 5,7% par rapport à 2008.

D’après les chiffres du CNC, 200,85 millions d’entrées ont été enregistrées en France en 2009, soit une hausse de 5,7% par rapport à 2008, une année pourtant marquée par le succès de Bienvenue chez les ch’tis. Il s’agit d’une fréquentation record depuis 1982. Depuis une dizaine d’années, la moyenne des entrées annuelles n’était "que" de 183 millions.

C’est au second semestre que les cinémas ont fait le plein, enregistrant une hausse de 18,7% par rapport au second semestre 2008. Un bond qui s‘élève à +23% durant le seul mois de décembre, grâce à l’énorme succès d’Avatar.

Le mois le plus dynamique de l’année pour le cinéma est toutefois juillet. Les "cartons" au box office de L’Age de glace 3, Harry Potter et le Prince de sang mêlé, Public Ennemies et Là-haut ont entrainé une hausse de 53% des entrées par rapport à juillet 2008. Un succès de ces longs-métrages, tous américains, qui s’est traduit par une année 2009 exceptionnelle outre-Atlantique. Certains producteurs, dont Warner, annoncent déjà avoir atteint un record historique de recettes.

Du côté des films français, six longs-métrages sont présents dans le top 20 de 2009, et ont engrangé 17 millions d'entrées. Le Petit Nicolas et Lol se sont taillé la part du lion. Laurent Tirard, réalisateur du Petit Nicolas, est à la fois surpris et heureux que les gens continuent d'aller au cinéma, au micro de Steven Bellery, sur Europe 1.

Dans un communiqué, le ministre de la Culture, Frédéric Mitterand, s’est réjoui de "ce record de fréquentation", et "félicite l'ensemble des professionnels qui ont concouru à ce bon résultat".

Des chiffres excellents qui concernent surtout la "grande exploitation", qui totalise une hausse de fréquentation de 7,9%. En comparaison, la "petite exploitation", c’est-à-dire les plus petites salles [ndlr moins de 80.000 entrées par an], stagne à 0,4%