Producteur de film : "un métier qui ne repose sur aucune certitude"

  • A
  • A
Partagez sur :

Sur Europe 1, Diane Kurys et Sylvie Testud ont évoqué le secteur de la production française de cinéma. Thème dont il est question dans le film "Arrête ton cinéma !"

Zéro. C'est le nombre de chaînes de télévision qui ont accepté de produire le film Arrête ton cinéma !, réalisé par Diane Kurys et avec Sylvie Testud comme actrice, en salles mercredi 13 janvier. Hasard du scénario, c'est aussi l'histoire du film. Sylvie Testud y incarne une réalisatrice qui va tourner son premier long-métrage. Avec ses deux productrices, elle va essuyer le refus des chaînes de télévision concernant le financement de son film. Ou quand le réel se heurte à la fiction.

"Dix pour cent n'était pas encore passée". Une mini-série française a peut-être tout changé. Il s'agit de Dix pour cent et ses huit épisodes qui s'intéressent au métier d'agent de comédiens. La série a connu une franche réussite lors de sa diffusion sur France 2. Une réalisation "sur le milieu" qui pourrait bien avoir rendu moins frileux les producteurs concernant le financement de projets sur ce même sujet.

"Dix pour cent n'était pas encore passée et ils (NDLR : les chaînes de télévisions) disaient tous que les films sur le cinéma : 'cela ne marche jamais à la télévision' ", a expliqué Diane Kurys lors de l'émission "Europe 1 social club". Avec le succès de la série, la réalisatrice pense à présent "qu'ils vont changer d'avis et acheter Arrête ton cinéma ! pour le diffuser à la télévision".

"On a besoin d'avoir des certitudes". Sylvie Testud voit un précédent à cette situation. "C'est comme ce que l'on disait des films de chevaux avant Jappeloup. On nous disait : 'les films sur les chevaux, cela ne marche pas' ", a indiqué l'actrice, également invitée de l'émission de Frédéric Taddéï. Pour autant, Sylvie Testud n'est pas critique envers les chaînes de télévision. "C'est normal, on a besoin d'avoir des certitudes, des choses auxquelles se raccrocher parce que personne n'a la recette exacte. C'est un métier (NDLR : la production) qui ne repose sur aucune certitude", a-t-elle conclu.

>> Retrouvez l'intégrale de l'émission "Europe 1 social club" :