Ce que l'on retiendra de Prince

  • A
  • A
Ce que l'on retiendra de Prince
Prince en 1985, lors d'un concert à Paris.@ AFP
Partagez sur :

Prince est mort jeudi, à l’âge de 57 ans. Toute sa vie, il a alimenté sa légende d’un savoureux mélange entre mystère et génie.

Le "Kid de Minneapolis".Prince Rogers Nelson de son vrai nom, voit le jour le 7 juin 1958, à Minneapolis, dans le Minnesota. Son nom, il le doit au trio de jazz dont son père est membre, le Prince Rogers Trio. Sa mère étant chanteuse de jazz, Prince baigne dans la musique toute son enfance. Dès l’âge de sept ans, il compose au piano son premier morceau, Funkmachine. A 10 ans, son beau-père l’emmène à un concert de James Brown. Le garçon aurait même partagé quelques pas de danse avec la "Sex Machine". Quinze ans plus tard,  la scène se reproduira, avec un autre invité : Michael Jackson !

L’homme à la guitare. C’est dans les années 1980 que Prince devient un phénomène mondial, en popularisant le funk de Minneapolis, notamment avec Purple Rain (1984), souvent décrit comme un des meilleurs albums de tous les temps et vendu à plus de 20 millions d’exemplaires. Influencé par Jimi Hendrix notamment, il manie la guitare comme un maître et frappe par sa faculté à multiplier les albums : 39 albums studio et 3 albums live en 37 ans de carrière, sans compter les centaines de chansons qui trôneraient encore chez lui ni les albums qu’il a sortis sous un nom différent. Récemment, il s’était converti au streaming, estimant qu'Internet lui donnait plus de liberté artistique.

L’homme aux mille surnoms. Prince, c’est aussi des surnoms. Tantôt appelé "The Purple One", "His Royal Badness", "The Prince of Funk" ou encore le "Kid de Minneapolis", il choisit lui-même de changer son nom de scène en 1993, pour dénoncer le contrat qui le lie à sa maison de disque Warner Bros. Adieu Prince, place au "Love Symbol", pictogramme imprononçable qui donne lieu à un album (Love Symbol Album) et à un nouveau surnom : "T.A.F.K.AP", pour "The Artist Formerly Known as Prince" (L’artiste anciennement connu en tant que Prince).

Le culte du secret. Insaisissable. Tel pourrait être l'adjectif pour décrire Prince, tant il a cultivé un mythe autour de sa personne. Un film semi-autobiographique, intitulé Purple Rain sorti dans la foulée de son album homonyme, en 1984, permet d'en savoir un peu plus sur sa vie. Mais Prince a toujours été très secret dès qu'il parlait de lui-même, insistant pour que les journalistes qui le rencontrent viennent sans dictaphone, ni calepin. En 2017, il allait publier ses mémoires. Son éditeur promettait "un voyage anticonformiste et poétique" à travers la vie et la musique de l'artiste.

Un style excentrique. Véritable bête de scène, le chanteur cultivait un style dandy, coloré et jouant sur l’androgynie sexuelle.Mesurant moins d'1,60 m, Prince portait souvent un boa en fausse fourrure, souvent rose, ou un col jabot, quand il ne jouait pas torse apparent.

000_ARP1260652

© AFP


Sa rivalité avec Michael Jackson. Le rock avait les Rolling Stones et les Beatles, le rap Tupac et Notorious B.I.G. La pop aura quant à elle connu la rivalité entre Michael Jackson et Prince. Les deux chanteurs de génie ont alimenté cette rivalité à travers de nombreuses déclarations. Dans son album Musicology (2004), Prince chantait ainsi : "Ma voix monte plus haut/Et moi je n'ai jamais fait refaire mon nez/Ça, c'est l'autre mec". En 2011, deux ans après la mort de MJ, Prince avait cependant repris son titre Don’t Stop Til You Get Enough, à Los Angeles.