Prince prolonge sa lune de miel avec Paris

  • A
  • A
Prince prolonge sa lune de miel avec Paris
Partagez sur :

Après le Grand Palais, la star du funk américaine a comblé ses fans pendant trois heures à la Cigale lundi.

"J'adore cette ville". Prince n'a cessé de déclarer sa flamme au public parisien lundi soir. Après avoir conquis le Grand Palais dimanche, le "Kid de Minneapolis" s'est produit devant 1.500 personnes, (dont bon nombre de "people"), dans la petite salle de La Cigale. Un concert exceptionnel qui a duré pas moins de trois heures.

Multi-instrumentiste, virtuose de la six-cordes, Prince ne s'est pas contenté d'effeuiller son dernier opus, l'inégal triple album Lotusflower. Le petit lutin du funk a trituré, malaxé, et magnifié trente ans d'une discographie luxuriante, étirant à l'infini Forever in my Life, Sexy Dancer ou Purple Rain, tout en réclamant d'innombrables variations d'éclairage.

Prince a également rendu hommage aux grandes figures de la musique noire, revisitant Sly Stone (Thank You for Letting Be Myself Again...) ou Barry White, et rendant même hommage à feu Michael Jackson (I Want you Back), dont il ne veut pourtant plus entendre parler en interview. En chemin, l'imprévisible dandy a dynamité le Come Together des Beatles, transformé en hymne funky.

Prince apparaît décidément ravi de son escapade parisienne, qualifiant la capitale française de ville "érotique" et "inspirante". A tel point que la rumeur d'une résidence prolongée de l'artiste dans la capitale continue à circuler.

Peu d'images circulent sur les concerts parisiens de la star. Prince a d'ailleurs loué la probité du public parisien comparé aux Américains, "obsédés par la technologie". "Nous n'aimons pas que nos concerts soient filmés de cette façon parce que le son est tellement mauvais et qu'ensuite les vidéos sont données à des sites comme YouTube, qui est détenu par Universal Publishing, ce que beaucoup de gens ignorent", avait-il expliqué lundi, au lendemain de ses deux concerts au Grand Palais.

Voici toutefois un petit extrait du concert au Grand Palais :

Quant à son avenir, Prince ne parle plus de changer de nom, ("Je pense qu'il me va bien") et explique très modestement : "C'est presque dommage que je sois devenu si doué pour faire des disques parce que ce moyen de faire de la musique est en train de mourir. Alors, jusqu'à ce (...) qu'il y ait des lois et des restrictions (...), je m'en tiendrai juste à la scène et je ferai des albums de temps à autre."